OLD BOY (Park Chan-Wook, 2004)

Publié le par Systool

Après une énième cuite, Oh-Dae Su (Choi Min-Sik) se retrouve au poste de police. Heureusement, l'arrivée de son frère lui permettra d'être rapidement libéré. Il se souvient alors qu'aujourd'hui, sa fille fête son anniversaire mais avant même de pouvoir lui parler depuis une cabine téléphonique, Oh-Dae Su est enlevé par des inconnus et tenu captif dans un petit appartement. Voici comment débute OLD BOY, un film du coréen Park Chan-wook sorti en 2004 et vainqueur du Grand Prix du Festival de Cannes, présidé cette année-là par Quentin Tarantino. Nos interrogations vont alors se multiplier : pour quelle raison Oh-Dae Su a-t-il été enfermé? Qui a bien pu organiser cela et quelle en est la finalité?

Avec comme seuls amis une télévision et un mur contre lequel assouvir sa rage, l'homme ébouriffé va lentement sombrer dans la psychose, d'autant qu'il apprend au journal télévisé qu'il aurait assassiné sa femme, ce dont il n'a aucune notion. Oh-Dae Su a désormais la ferme intention de fuir cette prison en creusant un trou au moyen de ... baguettes coréennes (Epikt ;-))! Un jour, après quinze ans d'isolement, il se réveille sur le toit d'un immeuble situé près de chez lui. Son bourreau inconnu l'a libéré et il lui fournira même divers éléments afin qu'Oh-Dae Su comprenne les raisons de tels agissements. Aidé par Mido (Gang Hye-jeong), une jeune fille étonnamment attachée à lui alors qu'elle semble à peine le connaître, l'ancien reclus va traquer l'identité de son ravisseur et rechercher dans son passé des pistes qui pourraient l'aider à débrouiller cet écheveau, avec une seule règle : ne faire confiance à personne.



Dans la plus pure tradition des films asiatiques estampillés « cherche à cerner quelque chose quand tu as la tête sous une épaisse couche de vase », le réalisateur Park Chan-wook nous livre un violent manifeste du comportement humain avec comme point d'attache les notions de haine et de rancune, un thème récurrent de son oeuvre puisqu'il est également le créateur de Sympathy for Mr. Vengeance (2002) et Lady Vengeance (2005). Il nous montre également comment une personne quelconque peut se transformer lorsqu'elle se trouve dans des situations sortant de l'ordinaire.

L'acteur principal, Choi Min-Sik, qu'on retrouvait déjà dans l'acclamé IVRE DE FEMMES ET DE PEINTURE, porte le film à bout de bras grâce à une interprétation stupéfiante, passant souvent de la colère au désespoir. L'ambiance du film est le plus souvent glaciale et dérangeante, même si le lyrisme de la bande-son apporte un contraste saisissant. Un film destiné aux amateurs de puzzle qui ne sont pas effarouchés devant des scènes de torture mentale et physique.

 


OLD BOY (ou OLDBOY ou encore OLDEUBOI)
Corée du Sud – 2004
réalisé par Park Chan-wook
avec Choi Min-Sik, Gang Hye-jeong, Yu Ji-tae

 

regardez la bande-annonce de OLD BOY


Publié dans Movies

Commenter cet article

SysTooL 10/10/2008 17:51

Je crois que l'intention du réalisateur était certainement de susciter des émotions contradictoires... et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est réussi... on peut aimer ou pas, mais personne ne reste indifférent, tu as raison!

Shin 06/10/2008 12:34

Bonjour,Old Boy est un film radicalement intense. Visuellement bien spur, mais surtout moralement. Tout comme le personnage principal (je n'emploie pas volontairement le terme de "héros"), j'ai achevé le film avec un sourire crispé. Autant outré que fasciné par le final aux allures de "happy end" déviant. Difficile de rester de marbre je pense face à ce spectacle. Et je comprendrai tout à fait qu'on déteste.Amicalement,Shin.

Arkham09 07/06/2007 17:53

Je suis d'accord avec toi: il manque quelque chose pour en faire une oeuvre majeure du cinéma, mais par contre s'il a gagné ses galons de film culte c'est tout à fait logique: il y  a de tellement moment de bravoure dans ce film (au niveau mise en scène comme jeu d'acteurs) que je comprends la vénération dont il peut faire l'objet.

Systool 07/06/2007 18:03

Indeed, Ark!

Arkham09 06/06/2007 21:48

Hmmm 4 étoiles... Je sais pas...

Pour faire simple je trouve qu'il manque à ce film un petit quelque chose pour en faire une oeuvre définitivement culte.

Pourtant dans le genre scénar sophistiqué il se pose là, et le "twist" final est sans équivalent dans le cinéma contemporain pour son intelligence et son sadisme (tellement que malheureusement la plupart des gens à qui j'ai passé le film ne l'ont pas compris ;-) ).

Mais je trouve que trop de choses sont tirées par les cheveux, du moins je n'ai jamais pu m'investir emotionnellement totalement dans ce film comme si quelque chose sonné faux. Je l'ai maté plusieurs fois et je suis bien obligé de reconnaître que je sais pas d'ou ca vient: message et morale véhiculés par le film, scène un peu "cheap" (comme le combat face à la dizaine de gars),...

Reste donc une oeuvre visuellement aboutie, intelligente, sans compromis, mais qui peut déranger tout comme laissé presque totalement indifférent ( ce qui a été mon cas ).

Tchao Systool...

Systool 06/06/2007 22:42

Je comprends ta remarque au sujet de l'aspect émotionnel du film... ou plutot de son absence. Je pense que le réalisateur a voulu faire un film qui nous mette véritablement dans la tete de son protagoniste principal, qu'on devienne aussi insensibles et détachés que lui... mais ma théorie est foireuse, j'imagine... Il est clair aussi que les motivations de la personne qui "capture" Oh Dae Su et le libère ensuite sont assez incompréhensibles :-)Reste que je maintiendrais, après l'avoir vu deux fois, ces 4 étoiles, ce qui correspond pour moi à un très bon film, mais pas un classique du cinéma

Logan 31/01/2007 07:10

Héhé, alors il n'y a lus qu'à les louer... ou les acheter, c'est le genre de films qu'on garde!

Systool 31/01/2007 11:41

Yes Logan ;-)