Les Simpson : le Film (David Silverman, 2007)

Publié le par Systool

Après 18 saisons à la télévision, les SIMPSONS inaugurent enfin leur baptême cinématographique. Les trublions ictériques créés par Matt Groening se devaient d'évoluer dans un scénario digne de ce nom, et non pas dans un épisode « classique » à rallonge, tout en conservant leur verve habituelle et leurs répliques subversives. Autant dire d'emblée que le pari est tenu, les moyens scénaristiques ayant été conséquents puisque une dizaine de collaborateurs s'y sont collés pendant de longues années pour satisfaire les aficionados de cette série tout en divertissant un public aux aspirations plus modestes.

Cette fresque de 90 minutes en cinémascope va nous permettre de suivre Homer Simpson et sa petite famille dans une tragédie sociale doublée d'un désastre écologique. En effet, le catastrophique chef de maison pollue par « inadvertance » le lac de Springfield, ce qui va contraindre le gouvernement, incarné par le monolithique Schwarzenegger, à prendre des mesures aussi radicales que stupides pour la ville dont la densité d'individus au QI inférieur à 5 est la plus importante des Etats-Unis. Dire que cette histoire aurait pu être évitée si l'on avait écouté les paroles prophétiques du grand-père Simpson, moins ramollo et Alzheimer qu'il n'y paraît. Le film démarre sur les chapeaux de roue, à l'image de son introduction « spatiale » et Homer qui nous traite indirectement d'imbéciles pour avoir payé une place de ciné pour quelque chose que l'on pourrait voir gratuitement à la télé. Les blagues fusent à toute vitesse, entre satire sociale et plaisanteries potaches, mettant à mal la religion, l'establishment US et les médias. Du Simpson pur jus, en somme.

simpsons1.jpg

Même si le rythme va sensiblement ralentir dans la deuxième partie, le film demeure un excellent divertissement centré sur la famille Simpson : se mettant toute la ville à dos, Homer va devoir redoubler d'ingéniosité et de courage (voire même décupler vu le niveau de base) afin de remédier à la situation. Marge, quant à elle, tentera de sauver son couple qui vacille dangereusement, tandis que Lisa découvre l'amour et Bart se sent délaissé par un père peu adroit en matière de relations humaines. On entrevoit néanmoins certains personnages de Springfield de manière sporadique, comme le voisin Flanders qui s'improvise en père pour Bart ou encore Moe, le patron du bar qui se fait dépouiller. Il est vrai que l'on aurait souhaité une plateforme plus consistante pour certains habitants comme Mr. Burns par exemple ou encore Krusty, mais il faut dire aussi que personne n'a été oublié dans les plans des créateurs du film.

Du point de vue de l'image, le format grand écran a été utilisé à bon escient, notamment lors de la scène où Homer rencontre une Inuite qui va l'aider à avoir une révélation ou encore les séquences de rassemblement massif des habitants de Springfield. Le reste du temps, le film conserve son coup de crayon assez simple mais toujours plaisant. En conclusion, plutôt que de payer un ticket de cinéma pour voir une énième comédie estivale ou des robots débiles, vous pouvez vous jeter sur les aventures des Simpsons où l'on retrouve tous les ingrédients nécessaires à un plat savoureux : humour, critique sociale acerbe et dérision.


4-stars-new.jpg

Les Simpsons : Le Film (USA – 2007)
réalisé par David Silverman
Scénario de Matt Groening, James L. Brooks...

metacritic.jpg








WWW...

Le site officiel du film


Publié dans Movies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SysTooL 14/02/2009 12:28

Ah SOUTH PARK, c'était bien drôle aussi, c'est vrai!

eelsoliver 13/02/2009 22:58

En même tps, même si j'ai bien aimé les simpson le film, en sachant que je suis un fan de la série, l'ensemble manque de surprises.Je préfère largement le long métrage de South PARK!!!

SysTooL 13/02/2009 17:08

On est d'accord... malgré quelques passages moins marrants, Groening est parvenu à nous divertir pendant tout un film! Cool qu'une suite soit prévue!

eelsoliver 13/02/2009 17:04

J'ai bcp aimé l'adaptation des simpson au ciné et pourtant je craignais vraiment le long métrage: jamais simple de transposer une très bonne série de 20 minutes en 1h30.A noter que Matt Groening prévoit de faire une suite.

Thierry 08/10/2007 08:58

En quelque sorte, quand il se balance entre l'hôtel et le gros rocher ;-)

Systool 08/10/2007 11:25

Oui, c'est ça...