Tonino Benacquista : Saga (Ed. Folio poche)

Publié le par Systool

Mathilde, Louis, Jérôme et Marco. Voici le nom des quatre scénaristes que nous suivons dans Saga, un récit qui a érigé Tonino Benacquista au rang d'auteur à succès. Avant cela, l'écrivain d'origine italienne s'était illustré dans le roman noir avec notamment La Commedia des Ratés ou Les Morsures de l'Aube, témoins des petits boulots que Benacquista a trouvé pour subsister. Les bouts de ficelle, c'est également le lot commun de nos quatre compères qui sont engagés par un certain Séguret pour concocter une série en 80 épisodes avec le minimum de moyens financiers et censée passer sur la Cinq à 3h du matin. Avant cela, Mathilde s'était fait connaître pour ses romans à l'eau de rose, tandis que Louis est un has been qui a travaillé à Cinecittà. Jérôme semblait bien parti, puisqu'il avait mis au point le synopsis de Death-Fighter, un film avec S. Stallone, sauf qu'il s'est fait flouer et qu'il n'a pas reçu un rond. Marco, enfin, le narrateur, débute dans le métier. Mais nos amis ne se laissent pas déboussoler et entament l'aventure Saga avec un certain entrain (et beaucoup de perplexité). Les contraintes de la direction : pas de scènes en extérieur, quatre décors en tout et pour tout, 10 personnages maximum. Ca sent le feuilleton AB Production.

 

Benacquista Saga


Et contre toute attente, Saga, cette série lo-fi, va passer en quelques semaines du statut de divertissement nocturne pour insomniaques et gardiens de nuit à un phénomène télévisuel sans précédent, récoltant l'admiration et la passion de 20 millions de téléspectateurs, la série étant par la suite reprogrammée dans un créneau horaire plus intéressant. La raison est simple : délestés de toute pression commerciale, nos quatre mousquetaires vont fabriquer un joyeux bordel mettant en scène deux familles voisines : les Callahan et les Fresnel, avec leur ribambelle de personnages, entre l'ado surdouée, l'inventeur fou et le père alcoolique. On passe sans cesse du bureau des scénaristes, avachis sur un canapé en train de manger des pizzas mais mus par cette formidable envie de créer, au tournage de Saga avec ses dialogues savoureux et décalés. Ce n'est pas pour rien qu'on retrouve cette magnifique phrase de Chesterton en épigraphe du roman :


La littérature est un luxe

La fiction, une nécessité


Cela résume assez l'amour de Benacquista (et de ses personnages principaux) envers l'écriture et la création en général. Lancés corps et âme dans la Saga, chacun va y perdre des plumes, Marco le premier qui voit sa Charlotte bien-aimée mais délaissée fuir le domicile. L'écrivain cueillera au vol l'opportunité de critiquer les mass media et la manière d'agir des dirigents télévisuels, bien plus regardants sur les comptes que sur la qualité du téléfilm. Ce sera aussi l'occasion de mettre en situation l'après-Saga, où nos 4 amis vont réagir de manière assez différente à ce succès inattendu. Après Les Morsures de l'Aube ou encore De battre mon coeur s'est arrêté, il sera intéressant de voir si cette oeuvre de Benacquista passera un jour du feuilleton virtuel... à un véritable film! (C) Systool, 8/2009


Tonino Benacquista – Saga

(disponible en poche aux éditions Folio)


Merci Martin!


WWW...


La chronique de Dasola

Publié dans Books

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SysTooL 02/03/2010 08:13


D'après mes infos, Benacquista a signé le scénario de De battre mon Coeur s'est arrêté...
http://fr.wikipedia.org/wiki/De_battre_mon_c%C5%93ur_s%27est_arr%C3%AAt%C3%A9


dasola 02/03/2010 08:02


Bonjour  Systool, d'abord merci pour le lien. Concernant l'outremangeur, j'ai lu la BD et j'ai vu le film avec Cantona (très bien). J'avais aimé. Avec Jacques Audiard, il est l'auteur du
scénario de Sur mes lèvres et non De battre mon coeur s'est arrêté (remake du film américain Fingers de James Toback). Toujours est-il est qu'il faut que je lise Malavita (on ne m'en dit que du
bien). Bonne journée.


deparlà 31/01/2010 11:31


j'ai découvert Benacquista avec ce roman, j'ai tout lu ensuite, j'adore!


SysTooL 26/01/2010 14:14


Commenter des articles qui nous intéressent, ça me semble essentiel! Que la majeure partie des miens ne te parlent pas forcément me semble évident! Pas de souci!

A+


Carole 26/01/2010 14:10


Je suis fan de Benacquista et je me souviens qu'à la lecture de Saga à sa sortie, j'avais trouvé ce roman joussif!
je ne commente plus souvent car je ne sais quoi dire quand je connais pas... mais je suis ton actu!