J. Cortàzar : L'Autoroute du Sud (Ed. Mercure de France)

Publié le par Systool

 

En raison d'un probable accident, un monstrueux embouteillage se produit sur l'autoroute du sud menant à Paris, en ce dimanche après-midi. Le temps passe péniblement, les voitures n'avancent plus malgré le nombre conséquent de files, et la confusion s'installe gentiment.

 

Julio Cortàzar est un auteur argentin fils de diplomate né en Belgique et ayant sillonné l'Europe avant son retour en Argentine où il passe son enfance. En 1951, alors âgé de 37 ans, il fuit le gouvernement péroniste et se réfugie en France où il vivra jusqu'à sa mort. Naturalisé français par Mittérand en 1981, il mènera des combats politiques, notamment en soutenant la révolution cubaine et les Sandinistes au Nicaragua. Inspiré par Poe, Borges et Kafka, l'écrivain s'est principalement illustré dans la rédaction de nouvelles au ton surréaliste, comme Les Fils de la Vierge (adapté au cinéma par Antonioni avec Blow Up, primé à Cannes) ou le délirant Cronopes et Fameux. Citons également le roman Marelle, une histoire d'amour à Paris sous forme d'un puzzle débridé.

 

cortazar autoroute

 

Cortàzar a su s'inspirer de la monotonie du quotidien et y instiller des éléments perturbateurs qui viennent pour ainsi dire gripper la machine, comme ceci est le cas de L'Autoroute du Sud, également porté à l'écran dans les années 70 par Comencini, et servi par un cast remarquable : Depardieu, Miou-Miou, Annie Girardot, Mastroianniet Tognazzi. Heure après heure, on suit différents protagonistes coincés dans cet embouteillage, ceux-ci étant généralement désignés par la marque de leur voiture (l'homme de la Taunus, la jeune fille de la Dauphine), Cortàzar ne prenant pas la peine de leur donner un nom, comme pour mieux insister sur le côté désincarné de ses personnages. Bien vite, il faut s'organiser pour trouver de quoi boire et manger car les monstres d'acier faits pour rouler se sont figés dramatiquement, les jours et les nuits commencent à se succéder. D'autres ennemis viennent se mettre en travers de leur route : la chaleur étouffante, les habitants du coin peu amènes. Malgré tout, les groupes se forment, on vient en aide aux voyageurs les plus démunis dans ce voyage au ralenti qui abolit les notions d'espace et de temps.


Cette nouvelle met en lumière les obsessions de Cortàzar, cet individu solitaire et discret devenu à son insu chef de file du mouvement réaliste magique qui a explosé en Amérique du Sud dans les années 60 avec Mario Vargas Llosa, son disciple qui signe la préface, ou Gabriel Garcia Marquez. Une littérature où la frontière entre la réalité et la fiction est sans cesse chamboulée, où l'on retrouve toujours matière à s'étonner dans les dédales du quotidien, malgré le caractère pour le moins expérimental de l'objet. (C) Systool, 12/2009

 

 

Julio Cortàzar – L'Autoroute du Sud

disponible en français aux éditions Mercure de France

 

(merci Fabrizzio)

Publié dans Books

Commenter cet article

SysTooL 14/08/2010 15:19



Merci pour ces infos, Sophie!



Sophie 14/08/2010 15:10



Carol Dunlop, sa 2ème femme, qui décède avant la parution dudit bouquin qui relate leur histoire folle à bord de Fafner! Je recommande particulièrement L'Octaèdre pour les amoureux de la poésie
mélancolique surréaliste et bien sûr Marelle, à lire à côté de sa jazzothèque pour suivre le dédale. Et pour plus de légéreté, toujours en finesse: Un certain Lucas. Un tout grand homme!



SysTooL 06/08/2010 15:49



Décidément, il avait un problème avec les embouteillages, l'ami Cortazar...



Dahu Clipperton 06/08/2010 15:38



Il faut que je creuse avec Cortazar, je ne connais qu'un bouquin de lui (co-écrit avec sa femme de l'époque, dont j'ai oublié le nom :-/ ), Les autonautes de la cosmoroute où ils
racontent leur voyage Paris-Marseille par l'autoroute, voyage très spécial, puisqu'ils faisaient juste le trajet pour rejoindre l'aire suivante, et y rester toute la journée (avec le bon vieux
van VW de circonstance^^). Le lendemain, re-belote... Le trajet leur a donc pris autant de jours qu'il y a d'aires d'autoroute entre les 2 villes. Je te le conseille, ce livre ;D