Chron'espresso 10.2 / Anti-Pop Consortium

Publié le par Systool




ANTI-POP CONSORTIUM : Fluorescent Black (Big Dada, 2009)

 

On peut grossièrement diviser le hip hop en 2 catégories : l'approche plus classique - le gangsta rap - de la plupart des MCs qui privilégient des textes de la rue qui s'appuyent sur une musique plutôt répétitive, et une méthode alternative où l'on prend davantage de risques au niveau musical, mèlant les styles (rock, funk, jazz) avec moins de retenue, ceci parfois au détriment du flow. Citons par exemple DE LA SOUL et A TRIBE CALLED QUEST durant les années 90, JURASSIC 5 ou ATMOSPHERE plus récemment. Depuis la sortie d'Arrhythmia en 2003, ANTIPOP CONSORTIUM (APC) s'est taillé une part non négligeable du gâteau hip hop alternatif, devenant rapidement une formation culte, même si passablement critiquée par la manne plus traditionnelle. Il faut dire qu'après un passage chez ARK 75, le label de Dan The Automator, APC avait signé chez Warp, maison de disques à tendance électro-bizarre par excellence (AUTECHRE, BOARDS OF CANADA, APHEX TWINS). On pensait que leur sort était archivé quand Beans se sépara quelques mois plus tard de M. Sayyid et High Priest en raison de divergences stylistiques, mais en 2007, le trio de vocalistes se reforme et avec le soutien de Earl Blaize, producteur et 4ème membre d'APC, fait paraître Fluorescent Black alors que le hip hop semble méchamment tourner en rond. Les 17 titres qui composent cet album vont systématiquement nous prendre à revers, que ce soit avec les guitares couinantes qui introduisent la galette (Lay me down), les incursions électroniques en 8-bit (Superunfrontable, The Solution) et d'autres surprises comme le chant de Born electric, les tambours solennels de Timpani ou la frénésie de Capricorn One. On retrouve cependant des morceaux moins barrés de temps à autre (Shine, Volcano) qui permettent à l'auditeur de conserver ses pattes bien au sol. D'ailleurs, il faut admettre que malgré la multiplicité des genres proposés, l'album conserve une ligne directrice qui manque parfois à certains acolytes d'un hip hop plus expérimental (MF DOOM, au hasard). En somme, une sortie réjouissante si l'on veut bien outrepasser certains préjugés.


4 / 5

 

 

 


 

La chronique de GT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SysTooL 09/02/2010 12:49


Yes, D! J'ai moi-même été un peu bousculé par les expérimentations sonores d'ANTI-POP CONSORTIUM, mais je vois qu'avec toi, cela passe comme une lettre à la poste ;-)


D&D 09/02/2010 12:35


J'ai l'impression que j'accroche toujours plus vite au hip-hop "alternatif", en fait... Moins de problème d'imagerie "obligée" aussi, je crois...
Salut doc ;-)


SysTooL 15/11/2009 13:00


Yes! Encore merci pour la découverte, GT!!


G.T. 14/11/2009 19:13



Content de voir que l'album t'a plu... et que tu en as même fait une chronique !

Quant à Anti-pop dans le CDB, c'est pour très bientôt...



SysTooL 14/11/2009 09:21


Ben disons que je suis un peu malade depuis mercredi à cause du vaccin de la grippe A... et pour tout dire, j'ai un peu de peine à m'intégrer à ce Google Wave, pour l'instant... ;-)