21 Grammes : Le poids de la culpabilité ? (A.G.Inarritu, 2003)

Publié le par Systool

Oui, c’est vrai, la sortie de 21 Grammes au cinéma ne date pas d’hier, mais étant donné que je l’ai vu récemment, je ne peux m’empêcher de faire une rapide chronique sur cet excellent film.
 

 
A la réalisation, Alejandro Gonzalez Inarritu, à qui l’on doit déjà Amores Perros avec Gabriel Garcia Bernal. En 2003, Inarritu peut bénéficier de l’appui d'une production américaine et d’un cast d’acteurs talentueux : Sean Penn, Naomi Watts, Benicio Del Toro, autrement dit que du bon. Les personnages incarnés par ces derniers sont en fait les pôles autour desquels gravite l’histoire de 21 Grammes. Paul (S.Penn) est un mathématicien souffrant de troubles cardiaques et en attente d’une transplantation, Christine (interprétée par N.Watts) doit se défaire de ses problèmes de drogue et vit avec son mari et ses deux filles. Quant à B. Del Toro, il incarne Jack Jordan, un truand ayant passé des lustres en taule qui tente désormais de mener une vie rangée, ceci avec l’aide de Dieu qui a redonné un sens à sa vie.
 

 
Un accident va faire basculer la vie de ces trois personnages et des êtres qui leur sont proches – Mary, la femme de Paul, jouée par Charlotte Gainsbourg ou encore Marianne (Melissa Leo), l’épouse de Jack. Outre les thèmes traités dans ce film – la maladie, la culpabilité, la religion – il est également intéressant d’ajouter quelques mots sur la structure explosée du récit. En effet, tel Tarantino dans Pulp Fiction, Inarritu n’a de cesse de fragmenter les trois histoires principales et de les éparpiller dans un sens plus ou moins chronologique. Les pièces s’imbriquent petit à petit mais il est vrai qu’on éprouve de la peine à cerner les intentions du réalisateur mexicain durant la première demi-heure : des plans fixes, peu de dialogues, un regard et il passe à une autre scène… On sent la patte du grand cinéaste, sensible, dur et ingénieux, tout comme dans Magnolia de P.T. Anderson, à cela près qu’il peut être frustrant de passer d’une scène au contenu émotionnel très intense à une autre plus légère…
 
Les acteurs sont tous sur la même longueur d’onde et on a droit à une énième superbe prestation de Sean Penn qui, décidément, aligne les grands rôles (Mystic Rivers, The Pledge) ; idem pour Naomi Watts, très forte malgré les événements désagréables qui lui arrivent, et Del Toro, qui interprète un personnage très complexe, en proie à ses démons intérieurs et guidé par sa foi inébranlable.
 

 
En somme, 21 Grammes est l’un des meilleurs films sortis durant l’année 2003 et si vous n’avez pas encore eu l’opportunité de le regarder, je vous le conseille chaudement.

 
21 GRAMS (21 Grammes) - USA - 2003
réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu
scénario de Guillermo Arriaga

Achetez-le sur Amazon!


Publié dans Movies

Commenter cet article

Systool 24/07/2007 22:35

Ah non, mais j'ai vu THE PLEDGE, qui est très bon... mais pas les deux autres... je ne doute pas de leur qualité... et je tâcherai de les voir bientôt...

daniel 24/07/2007 22:13

Merde ... Vraiment je suis désolé , mais je vais être obligé de retomber dans l'un de mes travers de prédilection: le conseil à tout va ... Mais je te le jure , c'est pour la bonne cause : il faut absolument que tu voies les trois films de Sean Penn  ! ! ! ! !1) Indian Runner : pour la composition haullucinée et renversante de Viggo Mortensen . Pour Charles bronson ! ! !( Si, si , il est très bon  ! ! ! ).2) Crossing Guard : pour Jack Nicholson , étonnamment sobre , bouleversan t!!!3) The Pledge  :parce que c'est l'un des plus beaux films que j'ai jamais vus de ma vie . Inépuisable . Une séquence pour la vie : Vanessa Redgrave en grand-mère endeuillée : essentiel !!!! qui justifie à elle seule la nécessité de rétablir la peine de mort , juste deux heures , le temps de s'occuper de Luc Besson ...Bon, je me calme , mais franchement , Sean Penn est le plusgrand .Vraiment ...

daniel 23/07/2007 23:51

Ben tu vois , moi j'ai pas aimé du tout ce film , alors que j'étais parti pour l'adorer , pour la simple et bonne raison que Sean Penn figurait au générique . Mais non, déçu. Ce film m' a mis mal à l'aise et c'est tout ;  ce quiest pas grand chose( non?). En fait, j'ai une théorie sur Sean Penn : il n'est acteur que pour financer sa carrière de réalisateur . C'est lui le digne successeur de Casavetes ( oui, parce que Nick .. Mon Dieu ...). Sean Penn est , d'après moi, le plus grand réalisateur américain contemporain ( voir pour preuve The pledge , magnifique , bouleversant , aboutissement d'une trilogie amorcée avec Indian Runner ). Sur le blog de mon pote Karl ( = http://cinechroniques.over-blog.com/ ) j'avais posté un billet intitulé : "Pourquoi Sean Penn ne méraitait pas l'oscar du meilleur rôle " - ce que je crois). A l'occasion jettes-y un oeil ...).Allez, salut  !

Systool 24/07/2007 15:59

Hello Daniel... intéressante théorie sur Sean Penn, je ne connais pas suffisamment sa filmographie pour juger s'il est surtout bon en tant que réal ou acteur... dans les deux cas, il a fait du bon et du moins bon... mais je dois dire que 21 GRAMMES m'avait plu... merci pour le lien, je vais tâcher de passer pour lire cet article...

Fredo 10/12/2006 19:56

Ce film est une pure merveille, je conseille à tout le monde de le voir. Ta section "movies" est quasi parfaite 

Systool 11/12/2006 12:01

Je pense qu'il y a de bons films dans cette section, c'est sûr... mais elle est encore un peu "light" niveau quantité ;-) mais ça va s'arranger avec le temps :-)Merci Fredo! A+

No. 14/05/2006 15:08

Un film peut-être un peu dur pour l'âge que j'avais à sa sortie....
Les images sont marquées dans ma mémoire. Maintenant je les revoie avec plus de sagesse.
 
Eh beh ! Il y en a des beaux films dans cette categorie ! ;) c'est la première fois que je vois autant de film qui m'ai emballée dans un blog ! ;)
A bientôt !

Systool 14/05/2006 15:58

merci pour tous ces commentaires... je suis honoré de lire que ma section "movies" est de qualité... encore de nombreux films et réal à présenter de toute façon ;-)