Queens of the Stone Age : Live au Montreux Jazz Festival (2.7.05)

Publié le par Systool

Le Montreux Jazz Festival a vu accueillir nombre des grands musiciens depuis plus de trente et à l'occasion d'une des soirées rock au Miles Davis Hall, il accueille ce 2 juillet les QUEENS OF THE STONE AGE, accompagnés des EAGLES OF DEATH METAL, le groupe de Jesse Hughes, pote de Josh Homme avec qui il a enregistré le premier album, Peace Love Death Metal.

Il fait chaud à Montreux et dès 20h30, lors de l'ouverture des portes, de nombreux fans se précipitent dans la salle pour accueillir HOUSTON HOUSE SWING, un groupe de rock suisse formé d'anciens membres de SHOVEL et UNFOLD.
Cependant, il nous faudra attendre une demi-heure avant le début du show et il ne nous reste qu'à patienter en compagnie de DJ François qui se charge de chauffer la salle avec FILTER, LED ZEPPELIN et bien d'autres.

Pas grand chose à dire sur HOUSTON HOUSE SWING, curieux mélange entre un rock 70s et du metal...

A 22h, les EAGLES OF DEATH METAL entrent en scène : Jesse Hughes, retirant rapidement une cape noire sur laquelle est inscrit ROCK N'ROLL, est affublé d'un T-shirt rouge à la croix blanche, histoire de marquer le coup de sa visite en Switzerland. Il ne cessera tout au long du spectacle d'exhorter la foule en criant : "Are you ready to rock and roll? I wanna hear the ladies", et le public de se manifester par des cris hystériques et parfois un peu blasés. Il faut dire qu'on ne sait pas vraiment comment prendre ce groupe, sorte de parodie rock n'roll déjantée et kitsch...Quoi qu'il en soit, le groupe nous gratifie de la quasi-totalité de son album : So easy, Speaking in Tongues, Stuck in the Metal... et termine avec l'excellent I only want you.
A noter que Josh Homme, chanteur/guitariste de QUEENS OF THE STONE AGE ayant enregistré le premier album des EAGLES avec Jesse "The Devil" Hughes, n'était pas présent derrière les fûts comme c'est le cas en studio. Durant la tournée, c'est une jeune blonde énergique qui se charge de marteler furieusement sa batterie.


Il ne nous reste ensuite plus qu'à attendre la venue des QOTSA et avec la précision d'une montre suisse, le groupe arrive en scène à 23h30 comme prévu sur le planning.
Josh Homme est accompagné du groupe avec lequel il a enregistré son dernier album, Lullabies to paralyze : Troy Van Leeuwen à la guitare (+lap-steel), Alain Johannes à la basse (et parfois également à la guitare), Joe Castillo à la batterie et, surprise, Natasha Shneider, une jeune femme séduisante mais un peu bizarre aux claviers (cette demoiselle, curieux mélange entre Angelina Jolie et Christina Ricci, vêtue à la mode gothique n'aura de cesse d'appuyer avec ardeur sur les touches de son instrument, le regard fixé dans l'air)...


Le groupe entame le set avec Someone's in the Wolf, longue plage psychédélique avec son intermède crépusculaire.
Par ailleurs, on peut noter que le groupe fait la part belle à Lullabies to paralyze, dont la majeure partie sera jouée ce soir, délaissant Songs for the Deaf et R. Suivront Medication, The lost Art of keeping a Secret et If only. Le public, manifestement constitué de nombreux poseurs s'ébourriffant sciemment les cheveux pour paraître plus rock, déchantera rapidement en laissant le mosh-pit aux furieux slammeurs qui en ont vu d'autres.

La composition éclectique du public - jeunes hommes aux allures de chimistes, jeunes filles accompagnées de leur mère, rocker de base, vieux couples - laisse une impression mitigée : il est certes positif que des gens de milieu différent se rencontrent dans un tel concert, mais le manque d'habitude de certains à ce genre de manifestations provoque un attitude assez statique, si l'on excepte bien entendu les fans pur beurre. Certains iront même jusqu'à s'éponger le front après avoir reçu quelques gouttes d'eau des bouteilles que la sécurité lançait généreusement.


Mais occupons-nous plutôt du spectacle en lui-même, d'autant que Josh Homme et ses sbires font preuve d'une dextérité à toute épreuve. Très peu communicatif entre les morceaux, le groupe compense par un enchaînement rapide des titres et une technique infaillible. Avon, Little Sister, In my Head, Burn the Witch, Tangled up in Plaid, Go with the Flow font partie des compositions interprétées par le groupe qui privilégie les longs titres, à l'image de The Blood is Love ou I think I lost my Headache.

Le concert semble se terminer avec un Song for the Dead furieux au solo hendrixien, mais après un break programmé, les QOTSA reviennent, l'un après l'autre pour la dernière partie du concert : Alain Johannes, loin d'être un manchot, se tape une improvisation de guitare en picking qui introduit Long slow Goodbye. Enfin le groupe enchâine avec I never came, où Josh délaisse momentanément sa guitare. No one knows clôture le show de manière magistrale, dans la mesure où Josh Homme y glisse un solo bluesy de trois minutes en plein milieu du morceau. Le groupe quitte la scène. Les applaudissements de la foule n'y feront rien.

Il est 1h15 et le concert est vraiment terminé. Il ne reste plus au public que de rejoindre ses pénates...Pour ma part, cent kilomètres jusqu'à Genève. Mais le concert, malgré le prix élevé du billet (69 francs suisses = 46 euros) en valait largement la peine.


Tracklisting du concert

Someone's in the Wolf
Medication
Lost Art of keeping a Secret
Go with the Flow
if only
Little Sister
Avon
Broken Box
Leg of Lamb
In my Head
Song for the Deaf
Monsters in the Parasol
The Blood is Love
Burn the Witch
Tangled up in Blue
I think I lost my Headache
Song for the Dead

Long
slow Goodbye
I never came
No one knows

Les photos du concert ici...



Le site de QUEENS OF THE STONE AGE

Le site du Montreux Jazz Festival

Publié dans Live!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cyri2le 17/03/2007 19:01

Salut, je suis aussi un fondu des Queens of The Stone Age (et kyuss, et des EODM, mondo generator, hermano etc....) Je ne les pas vu à Montreux, mais j'ai pu les voir à rock en seine, et c'etait excellent, bien evidement!Cela dit, j'ai juste un petit regret, j'aurais bien aimé les voir avec Nick Oliveri, l'alchimie Nick/Josh était vraiment terrible....(et puis Lanegan n'était pas présent non plus...)

Systool 18/03/2007 12:13

Hello Cyrille! Oui, j'aurais bien voulu voir également la prestation d'Oliveri... la formation actuelle se basant essentiellement sur Josh Homme, il manque cet alter ego sur scène... tandis qu'en studio, je trouve que Homme s'est bien débrouillé sans le bassiste... on verra ce que donne le nouvel album, "Era Vulgaris", prévu pour bientôt!A+

Shinobipark 29/07/2006 15:03

On a du avoir la même set list au Rock en Seine un mois 1/2 plus tard. Ils avaient gardé la meilleure pour la fin (je ne m'en lasse pas de No One Knows, que veux-tu !).

Systool 29/07/2006 15:24

C'est normal ;-)

Alison 24/08/2005 11:44

Merci pour le report, je devais y assister et j'ai dû annuler donc là ça me permet d'avoir quelques impressions !! :)

(je t'ai ajouté en lien sur mon site)

lefkeo 08/07/2005 03:31

U2 forever :) ... bah vi tu n'en parle pas ?

systool 06/07/2005 21:24

sur le site de la ville de Montreux, rubrique Montreux Jazz :

www.montreux.ch/mjf

Tu y trouveras pas mal de photos de la plupart des groupes qui passent...