Haiku : le temps d'une respiration

Publié le par Systool

Forme poétique la plus courte au monde, le Haiku n’'en demeure pas moins un concentré de beauté.
Héritier du tanka, poème court présent depuis le VIIIe siècle, le Haiku est une genre poétique japonais vieux de cinq-cent ans : composé d’'une seule phrase de 5, 7 et 5 syllabes, il associe généralement la nature à une émotion sous la forme d'’un mot-saison (kigo), qui s’'accorde avec les êtres vivants et l‘'environnement.
Le principe fondamental du haiku est le fueki-ryûko, équilibre entre l’'éternité et l'’irruption d’'un événement éphémère.

 

Sur la pointe d'’une herbe
devant l’'infini du ciel
une fourmi
(Hôsai)

 

Le XVIe siècle voit la naissance de trois maîtres inégalés du haiku : Matsuo Bashô, Kobayashi Issa, toujours enclin à montrer le pathétique de l’'existance humaine et Yosa Buson, qui cherche souvent à transcrire une perception non-verbale du monde.

 

Puisqu’il le faut
entraînons-nous à mourir
à l’ombre des fleurs
(Issa)

 


Le printemps qui s’éloigne
hésite
parmi les derniers cerisiers
(Buson)

 

 

L'’humour, surtout dans un style pipi-caca-prout, est présent chez de nombreux haikistes :

 


Au Bouddha
je montre mes fesses -
la lune est fraîche
(Masaoka Shiki)

 

 

Enfin, certains compositeurs modernes comme Nakatsuka Ippekirô se sont démarqués dans la mesure où ils n'’utilisent pas systématiquement le mot-saison ni le nombre classique de syllabes.

voir le site de Zoldickun, le spécialiste

Publié dans Books

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurélyne 02/11/2006 14:51

C'est vrai que se serait quand meme mieux sans le nombre obligé de 17 syllabes et le mot saison !!!

Systool 02/11/2006 15:59

N'est-ce pas?

Lady Domi 16/07/2006 14:27

Grâce à Internet !Mais quand j'étais petiote, j'adorais lire le recueil intitulé «Fourmis sans Ombres» et le «Et pourtant, et pourtant...» d'Issa (pas le footeux Sud-Africain qui joua naguère à l'OM, l'autre !).Il faut à tout prix que j'aille dévaliser une librairie...

Lady Domi 16/07/2006 14:09

Plus surprenant, toujours d'Issa :
Ce trou parfaitQue je fais en pissantDans la neige à ma porte.
Je me rachète :
Sous la pluie d'étéRacourcissentLes pattes du héron.(Bashô)

Systool 16/07/2006 14:20

Merci Lady, tu es une source intarissable de Haikus :-D

Lady Domi 16/07/2006 07:38

J'adore les haikus humoristiques, toujours emplis de douceur. Ceux d'Issa, par exemple, avec leur auto-dérision :
Nuit d'automneLe papier troué d'une cloisonJoue de la flûte.
A plus !

Systool 16/07/2006 13:22

Eh eh, joli celui-ci ;-)A+ Lady D

jdm 15/07/2006 16:12

... suite à un bug de copier-coller...
sur la vitreun éclat de givrej'allume la lampe de chevet
merci à toiet à G.T. ;-)
et un peu plus, pour le bug
la chaleuret le vinles fourmis m'ont réveillé

Systool 15/07/2006 21:11

Hello JDM! Merci à toi d'être passé par ici et d'avoir laissé un (deux) mots... ;-)