CONVERGE : No Heroes (chronique, 2006)

Publié le par Systool

Amis du con, amis de la verge, amis de CONVERGE, bonsoir!


C'est avec un plaisir non dissimulé que je suis ici ce soir pour vous parler de la dernière tuerie en date des hardcoreux bostoniens (Axe to fall sort le 20 octobre), j'ai nommé No Heroes. Paru en 2006, cet opus illustre en 14 pièces toute la maestria à laquelle le quatuor nous a habitués depuis désormais quinze ans. En effet, force est de constater que peu de formations peuvent se targuer d'un curriculum aussi reluisant, construit (tel Rocco Siffredi) à la force du poignet par des tournées inlassables ponctuant les diverses sorties studio dont Jane Doe, en 2001, représente pour de nombreux fans le climax indépassable.


Qu'y a-t-il de si fabuleux dans cet amas de décibels, me direz-vous? En quoi le fait d'hurler dans un micro tel « un chien à travers une pédale de distortion » relève du génie? Vous me rétorquerez que finalement, CONVERGE est la plus grosse arnaque du rock de ces vingt dernières années, puisque le chanteur Jacob Bannon n'a pas même besoin de composer des textes! Il lui suffit d'hurler des onomatopées et ceci fera amplement l'affaire. Je vous concède ce point. Et pourtant, l'oiseau a un message à nous transmettre, il tente désespérément de nous communiquer quelque chose, en l'occurrence la frustration d'un monde où plus personne ne prend ses responsabilités, chacun se dissimule derrière des lois, des codes et oublie de vivre. Ces individus sont jetés en pâture dans le cirque urbain, tels des proies faciles et les titres des morceaux sont ici pour nous le rappeler : To the Lions qui conclut l'album, mais aussi Sacrifice, Lonewolves et bien entendu No Heroes...

 


Kurt Ballou, l'artificier de CONVERGE, nous concocte un maelström riffique impressionnant tout au long de ces 40 minutes : un son pesant, crasseux, la plupart du temps sur un rythme casse-cou. Le bougre excelle également dans des accords plus aériens, donnant par moments cet air curieux de sirènes de l'apocalypse (Hellbound). Super Ballou n'hésite pas à nous livrer par ailleurs quelques plages plus... sereines (toutes proportions gardées), telle que l'instrumentale Weight of the World qui précède le massacre No Heroes, ainsi que les arpèges clairs de Grim Heart / Black Rose qui voit la présence de Jonah Jenkins au chant pour dix minutes où l'angoisse et la rédemption créent un melting pot des plus malsains. Je ne peux conclure sans toucher un mot sur la prestation de Ben Koller (batterie) et Nate Newton (basse), la section rythmique cataclysmique dont l'affinité avec des contre-temps et des breaks frise la correctionnelle (Vengence).


Vous l'aurez saisi aisément, CONVERGE ne fait pas dans le point de croix, mais plutôt dans un in(c)lassable chemin de croix pour sublimer le hardcore metal, lui donner ses lettres de noblesse. Ils ont adopté une hygiène de vie extrême : Bannon est par exemple un fervent adepte du straight edge : pas d'alcool, pas de drogue, pas de viande! Le pauvre. Vous vous rendez compte des sacrifices qu'ils sont prêts à endurer pour vous livrer des galettes pareilles?


Allez, trêve de discussions! Saluons encore une fois la grandeur de CONVERGE en levant notre verre bien haut! Santé!


Au fait, les petits fours sont au fond de la salle, à gauche...


Aurevoir messieurs-dames, merci mon chien! (C) Systool, 6/2009

 


CONVERGE – No Heroes (Epitaph, 2006)

 

 


Publié dans Metal - Hardcore

Commenter cet article

SysTooL 13/12/2009 15:49


Je te dirais qu'il m'a fallu quelques années pour véritablement "entrer" dans la musique de CONVERGE... mais qui sait? Cela reste une musique assez extrême, il faut avouer... :-)

Bon dimanche, D


D&D 13/12/2009 15:24


Mince... le billet m'a empli d'entousiasme pour écouter le morceau proposé... mais c'est finalement pas encore cette fois-ci que j'ai le déclic pour ce "style"...
Nan mais j'y arriverai, hein ;-)))


SysTooL 10/10/2009 18:50


Oui, comme mentionné en début d'article, cela était censé coïncider avec la sortie du petit nouveau... :-)


Vincent 10/10/2009 01:29


J'adhère totalement à cette critique! Et j'imagine que c'est fait exprès pour caler avec la sortie Axe To Fall le 20 octobre?
En tout cas la vidéo pour ce même titre fait flipper: http://www.vacarm.net/content/view/4416/27/


SysTooL 08/10/2009 11:26


Hello Nyko! J'aime beaucoup No Heroes... j'en ferai peut-être hurler certains mais je le trouve même supérieur à Jane Doe par certains aspects (efficacité, production), donc à ne pas
manquer!!!