Alan Moore : le Seigneur du Chaos

Publié le par Systool

Alan Moore est considéré comme l’un des plus grands scénaristes de BD de ces vingt dernières années ; on lui doit notamment V for Vendetta, The Watchmen et From Hell.


Né en 1953 à Northampton, Alan débute dans la bande dessinée vers vingt-cinq ans, d’abord comme dessinateur et plus tard comme scénariste. DC Comics le remarque grâce à sa collaboration dans des magazines tels que Doctor who weekly et Warrior avec les Miraclemen et V for Vendetta. DC Comics lui propose de reprendre Swamp Thing, un vieux classique qu’il remanie en ajoutant certains thèmes qui lui sont chers : le nucléaire et le racisme.


Alan Moore crée en 1986 l’une de ses œuvres les plus abouties : les Watchmen. En un mot comme en cent, on peut dire que cette série, dessinée par Dave Gibbons, va révolutionner et enterrer le genre des super-héros. Laissez-moi préciser que je ne supporte pas les histoires de super-héros en général, mais avec Watchmen, on a une toute autre dimension de la chose, loin des vieux X-Men et autres Superman...


Nous sommes en 1985, à New-York. Le Comédien, l’un des six super-héros dont le groupe est désormais dissous depuis l’entrée en vigueur de la Loi Keene, est assassiné dans son appartement. Rorschach et les autres membres du collectif Watchmen vont tenter de démasquer le responsable de ce crime qui semble vouloir les éliminer tous.
Saga grandiloquante sur fond d’apocalypse, Watchmen sonne le glas des aventures de justiciers en collants en nous proposant une réflexion sur le rôle ambigu qu’ils jouent dans la société et en multipliant les allusions littéraires, comme il est souvent le cas avec Alan Moore.

Les WATCHMEN sont un véritable succès et ceci permet à Moore de compléter sa série V for Vendetta, un autre grand classique des comic-books republié en 1989.


Situé dans une Angleterre tombée au main du fascisme en cette fin de XXème siècle, V for Vendetta décrit la répression effectuée par le Système contre lequel plus personne n’ose protester. Un mystérieux homme masqué nommé V va donner une lueur d’espoir aux citoyens britanniques en assassinant l’un après l’autre les hauts dignitaires du régime. Mais qui est-il véritablement ?

Moore va ensuite créer sa propre maison d’édition après s’être libéré du joug de la DC Comics et éditer notamment La Ligue des Gentlemen extraordinaires et Promethea.
De plus, il réalise l’une des meilleures aventures de Batman contre son grand rival Le Joker : Killing Joke (Rire et mourir en français), ainsi que certains épisodes de Spawn, le personnage créé par Todd Mc Farlane.


En 1999, Alan Moore a mis en images le plus célèbre tueur en série, Jack l’Eventreur, en reprenant l’hypothèse exprimée par Stephen Knight dans Jack the Ripper : The Final Solution. Knight développe l’idée selon laquelle le fameux serial killer ne serait autre que William Gull, le médecin de la reine. Le commissaire Abberline, doué malgré son penchant pour l’opium, va tenter de résoudre l’affaire avec l’aide de Mary Jane Kelly, une prostituée du quartier londonien de White Chapel où sévit l’Eventreur.
Il faut un peu de patience pour s’impregner du style graphique de Eddie Campbell mais From Hell est une œuvre vraiment exceptionnelle que je vous conseille chaleureusement, malgré sa longueur et certaines scènes sans concessions.


Parlons enfin des diverses adaptations cinématographiques déjà réalisées ou encore en projet. Il faut bien avouer que jusqu’à présent, le niveau des films est bien inférieur à celui de l’œuvre originale en comics : La Ligue des Gentlemen Extraordinaires est assez ridicule et ne mérite même pas qu’on en parle. Quant à From Hell, réalisé par les frères Hughes, avec Johnny Depp et Heather Graham, s’il parvient à restituer l’atmosphère sombre de Londres et l’esprit embué d’Abberline, manque de profondeur car les réalisateurs occultent certains passages comme la promenade de William Gull pendant laquelle il se lance dans une grande analyse de la pensée humaine et de la dualité des sexes.

V for Vendetta, réalisé par James McTeigue et produit par Joel Silver (MATRIX, notamment) s'est placé comme l'une des belles surprises de l'année 2006. On y retrouve Natalie Portman dans le rôle d'Evey et Hugo Weaving en vengeur masqué.

Enfin, on projette depuis plusieurs années une adaptation des WATCHMEN et elle verra probablement le jour en 2008. Derrière la caméra Paul Greengrass, à qui l’on doit déjà La Mort dans la Peau, le deuxième volet des aventures de Jason Bourne avec Matt Damon.

Publié dans BD - Manga

Commenter cet article

dissertation 16/12/2009 09:26


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
__________________

dissertation


SysTooL 26/03/2009 08:46

Oui, les infos ne sont pas tellement à jour mais j'ai la flemme d'aller modifier ça!

Sycophante 25/03/2009 21:44

Bravo pour l'article ! Rigolote l'anecdote quand on pensait en 2005 que ce serait Paul Greengrass le réalisateur de Watchmen, et que le film serait prêt pour 2008 ! ^^.Je suis ravi de constater qu'on aime la même chose : V pour Vendetta (vivement que je lise le comics !) et ce fameux chapitre IV de From Hell, avec la meilleure visite guidée de Londres qui ait jamais été faite ! ^^ 

Chtif 13/07/2006 14:11

Ah! je n'avais pas vu ce sujet !
bon, tu en remets une bonne couche sur les Wachmen, là, je vais me sentir obligé de m'y mettre ;-)
Sympa la photo de Moore, on dirait Charles Manson !
 

Systool 13/07/2006 17:13

Ouais l'a l'air bien bizarre... :-D Et encore il y en avait une autre, mais je l'ai enlevée...

dahud 28/12/2005 21:32

je n'ai jamais lu mais le fim est extremement mauvais! 

Systool 28/12/2005 22:08

From Hell est pas top alors que la BD est superbe... Pour La Ligue des gentlemen extraordinaires, on en parle même pas...Espérons que V for Vendetta sera d'un autre acabit...