Rearviewmirror 1999

Publié le par Systool

Rétroviseur, ou l'occasion de revenir brièvement sur une année musicale. Rendez-vous pluri-annuel, il permettra de reculer de cinq ans à chaque fois. Pas de commentaires de ma part mais à quoi bon? Ce sont simplement les meilleurs albums. A vous de proposer les vôtres!

 

DISMEMBERMENT PLAN : Emergency & I

 

THE FLAMING LIPS : The Soft Bulletin

 

INCUBUS : Make Yourself

 

 


Mr BUNGLE : California

 

FANTOMAS : Amenaza al Mundo

 


dEUS : The Ideal Crash

 


THE DILLINGER ESCAPE PLAN : Calculating Infinity

 


BOTCH : We are the Romans

 

COALESCE : Revolution in just listening

 


THE ROOTS : Things falling apart

 


BOREDOMS : Vision Creation New Sun



 

 

Publié dans Rearviewmirror

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SysTooL 26/06/2009 14:34

D : Jette un oeil à tous les disques que les autres bloggeurs ont proposé... on a pas fini... et c'est ça qui est beau!

SysTooL 26/06/2009 14:33

Dahu : Je note pour Blackalicious... en ce qui concerne dEUS, je connais cet album uniquement de nom...

D&D 23/06/2009 04:38

Hé ben... Heureusement que "quelqu'un" m'avait fait découvrir un peu le M. Bungle de 99... sinon j'aurais eu zéro pointé :-)

Dahu Clipperton 19/06/2009 00:34

Re re re ! Je t'ai parlé de Quannum, or on retrouve sur ladite compilation 2 rappeurs émérites, Lateef (the Truth Speaker) et Lyrics Born, qui à eux deux forment Blackalicious. Blackalicious qui a justement sorti en 1999 une perle hip-hop, intitulée "Nia". N'hésite pas ! Sinon, hors sujet par rapport à 99, je ne sais pas si tu connais le second album de dEUS (celui entre "Worst case scenario" et "The ideal crash"), il s'appelle "In a bar, under the sea", et c'est simple : c'est leur chef-d'oeuvre. Voilà ! je vais peut-être te laisser un peu peinard avec ce Rearviewmirror, quand même... ^^  

SysTooL 11/06/2009 13:04

Shinobi : Ouais, The Warmth est assez cool, Brandon Boyd pose un peu, mais non, elle est quand même super efficace et le groupe a trouvé - à mon sens - avec cet album un bon compromis entre la frénésie des débuts et un côté plus "carré"... ça s'est gâté par la suite, puisqu'INCUBUS a proposé une musique toujours plus formatée et moins intéressante, du coup...