SYSTEM OF A DOWN : Down with the System (biographie)

Publié le par systool

Formé en 1995, SYSTEM OF A DOWN est rapidement devenu un grand groupe de la scène metal américaine. Ces Californiens d’origine arménienne ont su insuffler de nombreux éléments originaux dans leurs morceaux qui donnent un cocktail pour le moins explosif : la puissance de feu de Rage against the Machine, la schizophrénie vocale de Faith no More, le côté expéditif des groupes de punk et des textes à portée politique ou philosophique sur fond de mélodies orientales. Pas mal du tout pour un seul groupe.



de gauche à droite : Serj Tankian (chant), Shavo Odadjian (basse), John Dolmayan (batterie) et Daron Malakian (guitare)

Dès la sortie de leur premier album éponyme en 1998 sur Columbia, SYSTEM OF A DOWN est embarqué en tournée sur le OZZFEST - festival itinérant organisé depuis une dizaine d’années par Ozzy Osbourne et sa femme Sharon, regroupant la crème du metal.
Cette année-là, SYSTEM OF A DOWN poursuit sa tournée en Europe avec SLAYER et SEPULTURA, deux légendes de la scène metal bourrin. J’étais à leur concert à Genève en novembre 1998 et je peux vous dire que j’étais l’un des seuls à connaître leurs morceaux et à m’agiter dans tous les sens alors que la plupart sirotait une bière au bar en attendant les mastodontes en tête d’affiche.



System of a Down, leur premier album, démarre sur les chapeaux de roue avec Suite-Pee, Know et Sugar, devenu désormais des hymnes du genre. La suite est dans la même trempe : Suggestions, avec ses arpèges et les cris hystériques de Serj Tankian, le chanteur qui ressemble à Hercule de Dragon Ball… Le groupe se laisse aller également à des thèmes plus mélodieux mais pas mièvres pour autant : Spiders et Soil en sont deux exemples. Mais le groupe revient vite à la charge avec des brûlots punk comme Darts ou des titres plus hypnotiques (Peephole et Mind). Enfin, comme annoncé précédemment, le groupe développe certains sujets de politique qui leur sont chers, tels le génocide arménien perpétré par les Turcs en 1917 (1,5 mio de morts, pas vraiment reconnu par la Turquie) avec P.L.U.C.K. ou ces « guerres qu’on ne nomme pas guerres » comme les conflits au Nicaragua ou au Proche-Orient sur Wars.



Le groupe ne tombe jamais dans la critique facile et gratuite et ne dicte pas de conduite particulière à tenir, il préfère nous avertir, nous exhorte à rester vigilant face à ce monde où l’on ne dit pas tout.
Par ailleurs, les membres de SYSTEM OF A DOWN possèdent une bonne dose d’humour et la mettent souvent en évidence sur leur titres : propos débridés et burlesques, voix criardes ou arrangements musicaux bien barrés, clips vidéos (souvent réalisés par le bassiste Shavo Odadjian)…



En 2001, la communauté metal retient son souffle pour la sortie de Toxicity, le deuxième album des Arméno-Californiens. Et là encore, le groupe frappe un grand coup de massue sur la caboche déjà ramollie des métalleux. Les premiers titres sont rassurants dans le sens où l’on retrouve un peu le groupe là où on l’avait laissé trois ans auparavant. Mais Serj Tankian et ses potes se lachent véritablement dès la 6ème piste, Chop Suey : de magnifiques arrangements au clavier et beaucoup d’émotion composent ce morceau par ailleurs très metal. On peut en dire de même pour A.T.W.A.(Air Trees Water Animals), Toxicity ou Aerials.
Comme pour le premier album, on a droit également à des speed-tracks comme Bounce ou Shimmy. En bref, un autre grand album de SYSTEM OF A DOWN qui s’affirme réellement et voit les ventes de ses albums exploser.



L’année suivante, le groupe sort une collection de b-sides, Steal this Album, qui contient une poignée d’excellents morceaux (Roulette, Mr Jack) mais également de nombreux titres qui se ressemblent beaucoup et qui donnent l’impression de ne pas avoir été complètement développés.

Il est temps désormais de parler des activités extra-systémiennes du groupe : Serj Tankian a formé son propre label, SERJICAL STRIKE (jeu de mot par rapport à « Surgical Strike », frappe chirurgicale) sur lequel il peut produire d’illustres inconnus tels que BAD ACID TRIP ou KITTENS FOR CHRISTIAN, le genre de gars avec qui on n’irait pas boire un thé…
De plus, Serj a mis en ligne sur ce site web certains poèmes qu’il a composé et qui font partie de son recueil Cool Gardens. Enfin, n’oublions pas SERART, le projet de SERj Tankian et de ARTo Tuncboyaciyan, un musicien folk arménien d'ailleurs invité sur le dernier titre instrumental de TOXICITY.



SYSTEM OF A DOWN a la possibilité d’être écouté (c’est le cas de le dire) par un frange non négligeable de la jeunesse et il en profite pour organiser de nombreux concerts pour sensibiliser les esprits : citons par exemple le SOULS BENEFIT pour la reconnaissance du génocide arménien ou encore l’organisation AXIS OF JUSTICE où plusieurs musiciens de la scène rock-metal se sont réunis et on repris des tubes rock avec pour thème la paix et la compréhension: TOOL, AUDIOSLAVE, SYSTEM OF A DOWN, RED HOT CHILI PEPPERS



En 2005, SYSTEM OF A DOWN annonce la sortie d’un double-album : Mezmerize, la première partie, est sortie en mai.
Il propose des morceaux dans la même veine que les précédents albums, même si le groupe a exploré également de nouveaux territoires : une tonalité Rn'B sur le refrain de B.Y.O.B., des sons ska-polka sur Radio/Video ou des atmosphères eighties sur Old School Hollywood. Serj Tankian n'a pas perdu son sens de l'humour et nous décrit des situations cocasses comme à son habitude. Quant à Daron Malakian, il se propose en homme à tout faire puisqu'outre le fait d'avoir composé toute la musique, il s'est aussi chargé de la plupart des paroles et chante sur la moitié des titres. Enfin, il co-produit Mezmerize avec Rick Rubin. Le daron de Daron s'est d'ailleurs occupé de l'artwork de la pochette.
La deuxième partie de ce double-album est sortie en novembre 2005 et s'intitule Hypnotize. Elle contient également d'excellents titres (Holy Mountains, Dreaming) ainsi que des titres qui sont parvenus à séduire une frange plus pop de l'auditorat (Lonely Day en tête).

le site officiel du groupe

Publié dans Rock Classics

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno 06/05/2005 12:10

encore 11 jours...
!VIVE SOAD! FUCK THE SYSTEM !! FUCK THE SYSTEM!!!

(désolé pour mes propos choquant, mais c'est plus fort que moi)

trop bien ce blog

gwen 29/04/2005 01:09

classe! ton article! mi je suis une grande fan depuis leur premier album!

Couille de loup 28/04/2005 13:32

j'attends ;)