Max Barry : American Pepsico (Jennifer Gouvernement)

Publié le par systool

Qui a dit que les Australiens étaient juste bons à lancer des boomerangs et à se prélasser sur les plages? Max Barry, la trentaine, nous balance un roman à la croisée des chemins entre George Orwell pour l’aspect futuro-aliénisant et Bret Easton Ellis pour le côté psycho-tension.



L’histoire en bref : Hack Nike travaille chez Nike... En fait les gens n’ont plus de nom de famille propre, ils adoptent le nom de l’entreprise où ils travaillent. Donc, Hack est abordé par deux employés marketing de la célèbre marque à la virgule, alors qu’il prenait une petite pause entre deux livraisons. Ces derniers lui proposent un job attrayant en apparence et Hack, un peu paumé, signe sans lire le contrat. Mal lui en prend! Son nouveau boulot consiste à promouvoir un modèle de baskets et utilisant une technique mercantile révolutionnaire : tuer des consommateurs venus acheter les nouvelles Nike dans un magasin et profiter des retombées publicitaires via les médias, avides de crimes. Notre ami Hack décide de faire appel à la police : pas question de tuer des gens! Les flics lui proposent un deal inattendu pour nous lecteurs ignorants ; ne pas honorer le contrat lui coûterait cher et tuer des pauvres innocents venus acheter des godasses aussi. Ainsi, la dernière solution qui se présente à Hack est de laisser la NRA (National Rifle Association) s’en occuper à sa place...Mais voilà, une certaine Jennifer Gouvernement, affublée d‘un tatouage en code-barre sous l‘oeil et au passé trouble, est sur ses traces...

Ce roman, à la fois drôle et dérangeant, nous décrit une société ultra-libéraliste moderne proche de la nôtre : tous les moyens sont bons pour pousser à la consommation, les écoles sont à la botte des chaînes de fast-foods, la lobotomie frontale est de rigueur.Steven Soderbergh et George Clooney, via leur maison de production Section Eight, ont déjà acheté les droits du roman de Barry. Espérons que le film sera à la hauteur du bouquin!

Publié dans Books

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article