FANTOMAS : Suspended Animation (chronique)

Publié le par systool


Dès les premières minutes d’écoute, on est à la fois rassurés - FANTOMAS nous revient comme en 1999 - et quand même un peu désorienté : pas facile de se retrouver dans ce fatras bruitiste. Choeurs satanistes, riffs heavy, hurlements hystériques... Tout ça, on commence à connaître. Mais ajouter des samples de dessins animés des Looney Tunes (genre le coyote qui chute de la falaise...) et des chants enfantins au beau milieu de deux riffs metal, il fallait le faire. Pour couronner le tout, Trevor Dunn nous balance des lignes de basse jazz et on a même droit à des mélodies très cinématiques... On a l’impression d’entendre du Morricone (piste 27) et la BO de l’Exorciste (13 et 30). Comme si l’on n’était pas suffisamment déboussolé, il faut encore se taper des mélodies semblant tout droit sorties d’un Game Boy ou d’une pub de Rhône Poulenc...

FANTOMAS, que beaucoup considèrent comme le groupe le plus imprévisible qui ait jamais existé, nous embarque dans un trip des plus flippants, mais à l’intensité et la créativité constante. En effet, même s’il faut du courage pour enregistrer des morceaux bizarres qui partent dans tous les sens, ceci est à la portée de (quasi) tout le monde. Le talent est cependant nécessaire pour capter l’attention de l’auditeur durant toute la durée d’un album...et FANTOMAS y parvient avec brio.

Il est simplement impossible de décrire convenablement un morceau de FANTOMAS : dire qu’il contient des ambiances de forêt tropicale, de la musique de foire ou un riff à la FEAR FACTORY est bien beau, mais écouter un titre tel que les pistes 6, 10 ou 21 vaut toutes les explications du monde. Identique à Amenaza al Mundo sur la forme (1:30 par piste), le quatrième album de FANTOMAS va beaucoup plus loin en intégrant les éléments cinéma développés sur Director’s Cut et Delirium Cordia et en incluant surtout de nouvelles influences : mêler des samples de cartoon à du metal n’est pas forcément la fusion du siècle, mais c’est sans aucun doute jouissif, efficace et très adapté à la personnalité de Patton, qu’on verrait bien dans le rôle du loup dingue de Tex Avery. Buzz Osborne livre un travail exemplaire en composant certaines parties de guitare aériennes et mélodieuses qui contrastent avec les riffs punk qui parsèment l’album.



A noter le beau travail de Yoshitomo Nara, artiste japonais créant des personnages enfantins et naïfs, chargé de l’artwork de l’album : on a droit à un calendrier de 30 pages du mois d’avril 2005 et ça nous change du calendrier de l’Avant avec son petit chocolat chaque jour. Dans le cas de Suspended Animation, on peut écouter un titre quotidiennement, mais si vous y prenez goût, vous risquez de vous passer l’album en boucle toute l’année... Une question demeure : FANTOMAS réussira-t-il à nous proposer quelque chose de nouveau la prochaine fois? Mike Patton, que certains considèrent comme le Jackson Pollock de la musique (un peintre expressionniste abstrait), a construit le metal moderne avec FAITH NO MORE et l’a destructuré avec FANTOMAS, il saura probablement nous épater encore longtemps...


FANTOMAS - Suspended Animation (2005, Ipecac Recordings)

Achetez-le sur Amazon!

 

 

Publié dans Metal - Hardcore

Commenter cet article

isa 03/01/2006 23:15

j'ai envie d'écouter ce groupe, si j'aime je vous le vaudrais

Systool 03/01/2006 23:54

FANTOMAS c'est vraiment un groupe spécial... ça vaut la peine de jeter une oreille...  et c'est le genre de groupes qui provoque une réaction "on/off", soit on adore soit on déteste...A+

Caline 20/12/2005 17:06

Sous celui de ton blog en tous cas, sois-en sûr! ;)

A pluch' Nicolas!

Systool 21/12/2005 10:47

Cool Caline! merci et à bientôt! Bonnes fêtes!

Caline 17/12/2005 09:23

Hello Systool!

Un bref passage pour te doner un lien qui, je suis sûre te plaira :

http://www.drummerworld.com/Videos/TerryBozziofantomas.html

Je ne fais plus partie d'OB mais je continuerai à te lire.

A bientôt, bisous.

Systool 17/12/2005 10:13

Cool, Caline! Merci pour le lien, je vais voir ça! Dommage que tu ne sois plus chez OB... on se reverra, peut-être sous d'autres cieux (sic)

A+ et merci pour tout

angeline 26/04/2005 23:26

j'aireppris une foto aussi d'un disque des pink floyd sur mon blog
sous un poème appelé colère
mon mari a tt la collection de disque vinyl il adore
je suis allée voir the wall au cinoche kan il est sorti extra !!

continue

angeline

systool 21/04/2005 21:55

Oui j'en ai parlé dans la section MIKE PATTON, où je retrace sa carrière en général et les albums précédents avec FANTOMAS. Mais c vrai que j'aurais du parler de DAVE LOMBARDO dans CET article aussi