Tuân Hollaback : L'Interview

Publié le par Systool

Voici une interview glânée grâce aux prouesses de la technologie (Windows Live), en compagnie de Tuan, ami et touche-à-tout... Manga, Hip Hop et Business!


(Systool / Tuan)


Yo dude! Bien ou koi? Je me mets en caché parce que y a des gens avec qui je veux pas parler !...

Yo man, ça roule?

Bien et toi? En mode Dälek, hein?

Ouais on va en parler... T'es prêt? J'ai quelques questions à te soumettre...

Bah ok

On va faire ça à la pro

As you wish !

Bon, on va pas trainer inutilement... présente-toi en UNE phrase...

"Une phrase c'est trop long, je préfère un mot"

Vas-y alors...

Créativité et connerie. C'est un peu mon credo je crois. Je tiens à souligner que je suis pas doué pour parler de moi ; mais parler de ce que je fais c'est autre chose. Là je fais mon vendeur de tapis...

Hormis ces activités louables, tu as également créé un blog il y a quelques années - sous mon impulsion, en partie... Session pommade!

Tout à fait haha. Bah je le reconnais clairement, je l'avais même noté dans le blog d'ailleurs.

Je dis pas

Alors j'avais créé un blog du nom de "Holla Back" qui parlait de la culture urbaine (surtout américaine) et de japanimation/manga.

Un blog qui, à son niveau, avait quand même bien fonctionné... surtout pour la partie hentai, il faut l'avouer...

Oui, c'est vrai. Et comme tu dis, la partie hentaï avait un franc succès. Et vu que Over-Blog est bien répertorié sous Google, les visites rentraient bien. Il faut dire qu'en terme de propagande islamiste je sais être assez efficace...

On va se faire buter, avec cette interview, je le sens...

Pourquoi on se ferait buter ?...

Non rien... Sauf que la motivation n'y étant plus, tu es passé à autre chose! Mais avant cela, je voulais revenir sur un point... On connait (moi je, en tout cas) tes talents artistiques... ou du moins, ta passion pour le dessin... Ca a commencé quand exactement?

Franchement, j'arriverais pas à te dire quand est-ce que j'ai commencé le dessin. Par contre, je me rappelle de mon premier dessin dans le style manga, j'avais 5-6 ans. C'était un dessin du dessin animé "Wingman" de Masakazu Katsura qui passait à la télé quand on était nains. Je crois que j'ai toujours pris le crayon en étant inspiré par le jeu vidéo et le manga, depuis toujours.



A différents points de vue, tu es... précoce!

Tu peux le dire ! Au point où ça m'a valu pas mal de blèmes avec certains profs quand j'étais petit. Le manga ne profitait pas comme aujourd'hui d'une aussi grande popularité, il était vite associé à la violence, au cul et tout ça. J'ai souvent été critiqué par des profs de classe qui me disaient que je faisais de la merde, surtout en école primaire (NDLR : 6-12 ans, pour nos amis lecteurs non-Suisses). Les mômes de maintenant qui kiffent bien des séries dans le vent comme Naruto ou Bleach imaginent pas la chance qu'ils ont. Le manga et les animes japonais étaient très critiqués à l'époque. Et vu que toi et moi on faisait partie de la première génération à aimer le genre en francophonie, ça passait parfois mal. C'est marrant que je reparle de ça, combien de fois je me faisais engueuler parce que je dessinais Link du jeu Zelda II...

Ouais, enfin, surtout toi... pour ma part, ça s'arrêtait aux séries japonaises du Club Dorothée...

Idem, disons que le gros boom est venu du Club Do'. Mais d'autres chaînes comme La 5 (disparue depuis longtemps) diffusaient beaucoup d'animes (DA japonais). Je me rappelle surtout de Tao Tao, Wingman, Demetan... la vieille école quoi. Tu vois, c'étaient des séries qui coûtaient peu à l'époque, donc la télévision française passait un peu de tout et de n'importe quoi. Enfin voilà, je pourrais encore continuer des heures sur ce sujet...

Ouais, sauf qu'on va passer à autre chose... Je me rappelle, bien entendu, la « bande dessinée » que tu as créé dans le cadre de ton travail de maturité – un dossier sur lequel on planche environ une année à la fin du lycée...

Alors ça c'est un bon souvenir. Je dessinais pas mal durant le lycée, en particulier avec un pote du nom d'Alexandre Valette. Cette BD était un hommage que je voulais rendre à mes années passées au collège Sismondi, à mes potes. Je pense toujours que c'était les plus beaux moments de ma vie, il me semblait normal de les "immortaliser" à ma manière. La BD a reçu un bon succès au sein du collège, au point où les profs m'avaient designé pour représenter Sismondi au concours des meilleurs travaux de maturité de Genève.

C'est pas beau, ça? Une belle reconnaissance à la lumière de ce dont tu parlais avant (le manque de reconnaissance des manga, justement)

En effet, mais la différence c'est qu'avec l'âge j'arrivais à expliquer aux gens ce qu'était le manga, quelles étaient ses influences. Je pense que les profs de Sismondi ont également apprécié le fait que je leur ai appris des choses sur ce style de BD. Après c'est une histoire de goûts et de couleurs, ça ne se discute pas. Mais j'étais le premier élève de Sismondi à donner un éclaircissement sur le style selon certains profs.


Illustration pour le journal de la fête des étudiants en médecine de Genève (2004)


N'était-ce pas aussi l'évolution naturelle de notre perception de ce style? De sous-culture nippone, il est devenu aux yeux des occidentaux - en une dizaine d'années - quelque chose de plus...

Tout à fait, mais il y a une grande différence en le public occidental (du moins européen) et japonais. Au Japon, sous-culture et culture sont mêlés, ils ne parlent pas forcément de sous-genres. Le manga chez eux est "culturel". Il fait partie de leur patrimoine, quoiqu'on dise.

Ce n'est pas une mode ou une tendance

Exactement, alors qu'en Europe c'est une tendance où tu vois des petits blancs qui veulent devenir tout jaunes.

Pour revenir à WHO WE BE?, ton travail au lycée, j'ai vainement attendu une suite... Quid?

Ah oui, j'avais commencé trois pauvres pages. Mais après mon travail de matu, j'ai tout simplement arrêté de dessiner. Donc il n'y avait juste rien, aucune suite, aucun suivi, je faisais d'autres choses.

La drogue, hein... avoue!

Plutôt l'alcool hahahaha ! En fait, je n'ai jamais ressenti un besoin "vital" de dessiner, contrairement à d'autres personnes. Je fais les choses pour me marrer, c'est aussi con que ça.

Ca casse le mythe, ça...

Hahaha, navré, mais c'est vrai. Je ne dessine pas de manière assidue non plus. Beaucoup de gens prennent leur crayon ou leur pinceau pour faire des "exercices" ou je ne sais quoi. Moi, je ne suis pas un technicien, je dessine au feeling, quand j'en ai envie.

Ton autre passion (hormis l'alcool et le dessin), c'est aussi le rap... Quels sont les artistes qui t'ont véritablement initié à ce style de musique?

Tu vas rigoler, mais pas plus tard qu'hier soir je recherchais mon premier vinyle de RUN DMC qui datait de 1989.

On l'a même pas préparée, celle-là...

Après, je vais pas jouer l'expert et te dire genre "ouais, moi je suis à fond rap depuis 1989", surtout que je ne suis pas du tout fan de RUN DMC, mais c'est bien mon premier vinyle de rap. Mais les artistes qui m'ont initié, c'est l'école de A TRIBE CALLED QUEST, GANGSTARR, WU-TANG CLAN... Et surtout NAS, la première fois où je suis allé aux States correspond à la première fois où j'ai vu son clip "The World Is Yours" de l'album Illmatic.

C'était un peu la révélation...

J'irai pas jusque là, mais contrairement à mon histoire avec mon premier vinyle de RUN DMC, j'ai tout de suite aimé la musique de NAS.

Un pays, un rappeur : The World is yours. C'est beau, ça!

Tu peux le dire hahaha.

Et puis là, tu te lances dans ce fameux projet HOLLABACK, qui permet d'allier ces deux passions, le hip hop et le dessin... comment décrirais-tu cela? On y vient, hein...

Bah en fait, Holla Back c'est encore une histoire due au hasard. On avait parlé de ce blog que je tenais, mais je l'avais aussi décliné sous forme de MySpace, et ce afin de rentrer en contact avec des artistes de Genève. Donc à la base, c'est bel et bien une plateforme promotionnelle dédiée au rap, au hip-hop. Et quand j'en ai eu marre d'écrire des articles, j'ai tout viré de mon MySpace pour y mettre des vieux dessins. C'était vraiment pour me marrer, parce qu'en balançant des affaires du lycée, je suis retombé sur des vieux dossiers qui avaient plus de six ans.

Et ce qui m'a surpris, c'est le fait que pas mal de personnes me disaient sur mon MySpace qu'elles kiffaient bien ce que je faisais, alors que pour moi c'était des archives, des trucs dead. Et de fil en aiguille, le rappeur ricain KILLA SHA m'a envoyé un mot pour me demander un dessin. C'était en mars-avril 2008. Et ce qu'il faut savoir, c'est que KILLA SHA est l'un de mes rappeurs underground américains préférés depuis pas mal de temps. Donc quand j'ai vu son mot, j'ai sauté au plafond quoi.

OK... Explique aux béotiens que nous sommes qui est ce type...

KILLA SHA, c'est un ancien DJ devenu rappeur. Il rappait avec TRAGEDY KHADAFI à l'époque, et bossait aussi avec MARLEY MARL, une légende du beatmaking au même titre qu'un Dr. DRE. C'est un artiste du quartier de Queensbridge, à New York, qui a gravité pendant un moment autour de gars comme NAS, CORMEGA et LAKEY THE KID.

Comment a-t-il présenté la chose? Genre "je kiffe ce que tu fais, si on bossait ensemble?"

Bah justement, c'est ça qui m'a mis sur le cul quoi. Faut dire que ces mecs c'est des artistes indés, donc ils n'ont pas forcément un larbin qui se charge de leur MySpace ou de je ne sais quoi. Le gars me dit exactement ce que tu m'as sorti, et j'ai pris ça comme un honneur quoi. Un de tes artistes préférés te demande un truc.

C'est plus sympa que "Par la présente, nous vous informons que Sieur Killa Sha souhaiterait collaborer avec vous..."

Ca c'est fait à la street quoi hahahaha ! Street sur Internet...

Il m'a laissé carte blanche en fait. Donc au départ je flippais un peu, genre je savais pas trop quoi faire. J'avais fait une petite excursion de nuit à Queensbridge avec mon frère Nam, donc j'avais quelques photos du quartier de KILLA SHA. Je voulais faire ressortir le côté dégueux et glauque qu'il y avait là-bas. Et je me suis lancé, tranquille, aucune pression finalement.


Le truc qui le fait grave, évidemment, c'est le collage entre un photo réelle sur laquelle vient s'ajouter ton dessin. Une idée simple, certes, mais intéressante... Et comment il a pris ça? Je veux dire... on sent quand même l'influence des mangas dans ton dessin... et les Japonais, ce ne sont pas exactement des rappeurs ricains...

Justement, c'est ça qui est intéressant : la communauté manga dit que j'ai un style hip-hop - graffiti, alors que la communauté hip-hop dit que j'ai un style manga!



Au fond, quand on te connait, on comprend bien que tu ne peux que former un hybride des deux...

Si tu le dis hahaha ! Disons que durant mon arrêt de 6 années dans le dessin, j'étais corps et âme voués au rap. C'est ce qui a fait la mixture m'est d'avis.

Mais KILLA SHA a surkiffé, au point où j'ai gardé contact avec lui. Il m'a même invité à New York, c'est dire. Il a utilisé le collage comme visuel promotionnel sur son site. Il l'avait en avatar sur MySpace durant plus de sept mois aussi. Mais hormis KILLA SHA, il y a eu d'autres noms aussi. Le bougre a eu la bonté d'en parler autour de lui.

Voilà... Avec qui d'autre as-tu collaboré depuis?

Pour ISLORD de KILLARMY du WU-TANG CLAN (NDLR : KILLARMY est une sorte de constellation de rappeurs gravitant autour du WU-TAN CLAN), il a vu mon gribouillis sur le site de KILLA SHA et m'a contacté après. Mon dessin est la couverture de son street album qui est actuellement vendu aux States. Sinon, il y a eu CORMEGA, un de mes rappeurs préférés aussi depuis des années, une légende de l'underground selon moi. Il m'a envoyé un e-mail, tranquille, et m'a demandé un dessin.

Autrement, beaucoup de gens du milieu m'ont contacté après avoir vu mes dessins, comme Jordan Tower (réalisateur de clips pour Mobb Deep, Lil' Wayne...), Bang' Em Smurf & Domination (les anciens meilleurs potes de 50 Cent, maintenant en guerre verbale)... Pas mal de noms quoi.

Tu vas taper dans le rap mainstream?

Franchement, c'est quasiment impossible de rentrer en contact avec des types comme NAS ou je ne sais qui. Il y a bien trop de filtres à passer avant de pouvoir rentrer en contact avec lui. Pourtant j'y ai cru à un moment, car mon objectif est de collaborer avec les proches d'une personnes célèbre pour finalement toucher le gros nom. ISLORD de KILLARMY collabore avec The RZA sur ses albums solo par exemple, c'était une bonne opportunité. Mais il faut beaucoup de chance, et je pense que j'en ai pas manqué jusqu'à présent.



On parlait de groupes locaux, notamment de Genève, dont tu parlais sur ton blog et ton MySpace, il fut un temps... Des projets de collaboration?

Oui, je bosse en ce moment (enfin bon, je suis en révision, donc dur dur) sur la jaquette complète du prochain album de Chromatiks, un beatmaker de Genève. Son album s'appelle "À la Conquête de l'West" et sera normalement dans les bacs au Japon au moins de juin je pense. Il attend beaucoup sur moi, faut que je m'y remette dès que mes exas se terminent. Sinon, je vais bosser avec Thorotracks, un duo de producteurs du Queens qui a déjà bossé avec des artistes bien reconnus comme Styles P, DJ Premier de GANGSTARR et d'autres. Mais j'avoue que je préfère me concentrer sur les opportunités "internationales".

C'est marrant de constater que Chromatiks sort son album au... Japon. C'est un marché intéressant pour les Européens?

Oui, tu n'as pas idée. Et ce pour deux raisons : ils adorent la langue française, et surtout ils ont des goûts de merde !... Attention, je n'ai pas dit que Chromatiks faisait de la merde hein, c'est juste que tu peux te faire un trou là-bas même si t'es nul à chier. Un chanteur RnB ricain complétement moisi fait un tabac là-bas. Pourtant il est inconnu chez lui... C'est Big Rob je crois, avis aux intéressés.

C'est vrai que j'ai déniché des trucs bizarres qui faisaient un tabac, en allant au Japon...

Tu vois ? Après c'est plus forcément le fait d'être "alternatif", c'est juste que ce sont de bons acheteurs souvent peu regardants... Donc ça sera mon premier projet au Japon aussi. Comme si j'avais quelque chose à leur apprendre en matière de manga...

Tu veux pas essayer de produire la pochette de BIG ROB?

Bah écoute, ça lui coûtera très cher alors !! hahahah

Tu dessines le R de ROB comme un Z et c'est bon...

Clair!

Sinon, concernant cette entité HOLLA BACK, comment la vois-tu dans... 5 ans? Connaissant ton goût pour le touche-à-tout... Une maille de plus ou...

Holla Back, ça a fini par devenir moi en fait vu que de plus en plus de personnes ne m'appellent plus Tuân mais Holla Back. Donc forcément, si Tuân prend 10 kilos, Holla Back aussi.

Et ton profil Facebook aussi...

Oui, mais ça c'est parce que y a trop de monde que je connais pas qui me requeste. Donc petite protection de la vie privée tout de même. (NDLR : Pour le coup, c'est raté...)

Mais franchement, je n'ai pas de plans à venir, tout ce que j'ai fait jusqu'à maintenant était tout sauf planifié. Tu sais, tu as beaucoup de personnes qui se font des plans gloire, qui ont envie d'être payée des mille et des cent alors qu'elles n'ont rien fait de concret.

Prenons les choses comme elles viennent...

Exactement, moi je pense à m'amuser, à me faire plaisir, mais aussi à faire plaisir aux gens (d'où les films comiques de merde). Je te dis ça parce que je connais des personnes qui pratiquent leur art, leur hobby, ce que tu veux, sans aucune notion de plaisir.

Y a pas de considérations pécuniaires qui rentrent en jeu, personnellement. Après, cela n'empêche pas que je demande pas mal de thunes aux personnes qui veulent un dessin. Tout simplement parce que je ne me destine pas, et ne me suis jamais destiné à dessiner pour autrui.

Un sujet qu'on n'aurait pas abordé?

Euh non, je crois qu'on a bien fait le tour!

Un petit portrait chinois pour terminer dans ce cas... chinois modifié, alors...

Si tu étais un film de Christophe Lambert?

Beowulf

... Un personnage des SOPRANO?

Christopher Moltisanti, obligé

Evidemment... Un alcool?

Cognac ou whisky, genre Oban

Les pectoraux d'un rappeur ricain?

Euh là non quoi

Un personnage d'anime?

Je serais Haruhi Suzumiya au masculin, clairement

Dis... Pourquoi t'aimes pas DALEK?

C'est pas que j'aime pas, je connais pas bien quoi

Faudra...

Ah bah ptetre ouais

Merci mec!

Mais merci à toi quoi !


Propos recueillis le 16 janvier 2009


Le MySpace de Tuân Hollaback

Son site Deviant Art (illustrations)

Publié dans Web

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SysTooL 12/12/2009 12:26


Au fait, c'est quand que tu me fais le wallpaper que tu m'avais promis? ;-)


Tuân 12/12/2009 10:38


Ah ouais, je devais le mentionner absolument : c'est pas Big Rob mais Big Ron en fait, mon clavier a fourché !


SysTooL 01/06/2009 13:40

Ah tiens... we're not in the same league, my friend!

Tuân 01/06/2009 13:01

J'ai changé d'avis concernant la boisson : c'est de loin Lagavullin double maturation. Même le Oban passerait pour de la pisse en comparaison...

SysTooL 06/03/2009 21:35

C'est sympa de ta part!Excellent week-end à toi (encore un VRAI week-end pour moi ;-))