Mike Mignola : L'Homme à la tête de vis et autres histoires déjantées

Publié le par Systool

 

Sans vouloir reprendre une assertion de Guillermo Del Toro, je commencerai en vous rappelant que Mike Mignola est un génie. Un terme pour le moins galvaudé que l'on utilise à toutes les sauces mais dont je crois faire un usage parcimonieux.

L'auteur de comics américain a explosé il y a de cela une quinzaine d'années, lorsqu'il balance à la terre entière les premières aventures de HELLBOY, un démon venu d'on ne sait où et recueilli par Trevor Bruttenholme, responsable du bureau de recherche et de défense sur le paranormal. On retrouve dans ces pages la noirceur et l'attrait pour l'ésotérique de HP Lovecraft, mais il serait erroné de limiter cette franchise à un conte sombre et pessimiste, puisque l'humour et la dérision transparaissent à chaque instant. Ceci est également le cas pour L'Homme à la tête de Vis et autres histoires déjantées, recueil publié récemment par les éditions Delcourt. Il s'agit de six brefs récits, éloignés de l'univers de Hellboy, et qui nous permettent d'apprécier l'étendue du talent de Mignola. Celui-ci, en homme intelligent, sait s'entourer de collaborateurs dévoués et provenant d'horizons divers : Dave Stewart, évidemment, que l'on retrouve à la couleur dans L'Homme à la Tête de Vis ou encore Abu Gung et le haricot. Rappelons que Stewart accompagne Mignola dans l'aventure Hellboy depuis plus de dix ans, magnifiant le trait expressioniste du créateur. Steve Purcell, transfuge de LucasArts, et Ryan Sook (BPRD) sont également de la partie.

undefined

Temples mésopotamiens, demeures victoriennes et manuscrit tombé dans l'oubli? Aucun doute, le premier récit de cette collection, L'Homme à la Tête de Vis, navigue dans les eaux boueuses chères à Mignola. On y retrouve en outre la ménagerie habituelle : monstres amphibiens, singes et mouches puantes. Mais le personnage principal, dont on ne vous fera pas l'affront de vous répéter le nom (il a une tête de vis), représente l'attrait majeur de ce récit d'une trentaine de pages au ton particulièrement burlesque. Notons d'ailleurs qu'une adaptation TV a vu le jour en 2006, avec Paul Giamatti au doublage vocal du héros.

Dans Le Cercueil du Dr Gosburo, on suit deux historiens aux prises avec un livre renfermant des pouvoirs occultes, tandis que Rusty Razorclam, Président de Neptune met en scène un pouce géant qui vient semer la pagaille. Enfin, Le Magicien et le Serpent représente l'union créative de Mike Mignola et sa fille, alors âgée de 7 ans, qui lui donna l'idée de cette fable touchante en noir et blanc qui reçut, tout comme L'Homme à la Tête de Vis, le prestigieux Prix Eisner.

Eventail vaste mais quelque peu inégal, ce recueil permettra aux inconditionnels de patienter encore un peu avant de découvrir le prochain volume de Hellboy, qui verra la présence de Duncan Fegredo au dessin, Mike Mignola ayant décidé de se concentrer sur le scénario.

 

Mike Mignola – L'Homme à la Tête de Vis et autres histoires déjantées

(Editions Delcourt, 2008)


BONUS...

La version TV de « L'Homme à la Tête de Vis » (VO)

Publié dans BD - Manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SysTooL 27/02/2008 21:24

D : Soyons diversifiés! :-)Syco : Oui, c'est juste... je n'en ai pas parlé mais j'irai le voir avec plaisir, même si la bande annonce est pas top...

Sycophante 27/02/2008 01:06

En attendant Hellboy 2 de Guillermo Del Toro, je vais me plonger dans ce Mignola avec grand plaisir... Merci SysTool ! :)

D&D 26/02/2008 23:12

Ah ben si en plus, il faut se mettre à la BD maintenant , déjà que je m'en sortais pas avec tout ce que je découvre chez toi...Euh... hé ! hé ! s'te plaît ! s'te plaît m'sieur ? dis-moi ? tu dors quand ?...Enfin bon, dors un peu quand même :-) à + doc

clocharde céleste 24/02/2008 02:27

je tiens vraiment à te remercier pour ce blog des plus interressants.Il contient non seulement des articles sur ce que j'adore mais me fait aussi découvrir ce que je n'aurais peut-etre pas pu connaitre autrement.Comme aurait pu le dire Zappa, merci d'ouvrir un peu plus notre parachute.héhé

Systool 24/02/2008 22:26

Hello! Il s'agit d'un compliment qui me fait très plaisir! Et la phrase de Zappa est... digne de ce grand artiste, certes un peu pessimiste, mais avec cet éclair d'espoir! Alors ça me plait :-) A bientôt

Sév 22/02/2008 16:05

Ah oué.                                

Systool 23/02/2008 13:45

Quelle éloquence :-)