SAW : Il n'y a pas de saw me(ur)t(r)ier! (James Wan, 2004)

Publié le par Systool

L’une des surprises majeures de cette année 2005 a été la sortie de SAW, thriller indépendant à budget modéré et au cast composé d’illustres inconnus, si l’on excepte Danny Glover (L’ARME FATALE, PREDATOR 2). Alors, qu’en est-il de ce film ? Un énième flip dans la tradition américaine des SCREAM ? Une resuçée de SEVEN ? Un CUBE retransposé dans une salle de bain ou un film avec un minimum de recherche et d’inspiration ?



J’avais beaucoup d’a priori, mais une fois visionné SAW, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il s’agit d’un mélange de tout cela. Reprenons le synopsis en quelques lignes, histoire de vous mettre l’eau à la bouche sans révéler les clés du film, ce qui, vous l'imaginez, représente l’intérêt principal de ce long-métrage. Dès la première scène, nous retrouvons Adam (Leigh Whannell, également scénariste du film) et Lawrence Gordon (Cary Elwes), un chirurgien, enchainés dans une grande pièce avec, au centre de celle-ci, un cadavre qui tient un magnétophone et un pistolet dans ses mains. Les deux personnages n’ont aucune idée de ce qu’ils peuvent fabriquer ici et reçoivent bien vite des instructions d’une voix : Adam doit se débrouiller pour sortir de là (facile !) et le Dr. Gordon doit tuer son compagnon de galère d’ici six heures.

Le réalisateur James Wan, inconnu au bataillon, nous redirige au moyen de flash-backs à la subtilité relative : les détectives Tapp (Glover) et Sing (Ken Leung) sont sur les traces d’un psychopathe qui sévit depuis quelque temps dans la ville. Ce dernier s’amuse à kidnapper des quidam et les placer dans des situations fâcheuses où ils devront faire preuve de leur courage et sang-froid pour échapper à la mort. Il semblerait que Adam et Lawrence soient de nouvelles victimes de ce petit jeu.



Alors qui est ce fameux Dr. Jigsaw (un fan ultime des ROLLING STONES ???), secoué du bocal qui tatoue des pièces de puzzle sur ses victimes ? Quel est le véritable rôle des deux hommes coincés dans la pièce ? Bien malin celui qui parviendra à trouver la solution, puisque Wan prend un malin plaisir à brouiller les cartes (c’est le principe du thriller) avant de nous asséner une conclusion aussi bluffante que crétine. Il est clair que ce film ne peut avoir les prétentions d’un SEVEN ou d’un USUAL SUSPECTS : du point de vue scénaristique, on se pose de sérieuses questions sur la tangibilité de l’histoire et le jeu d’acteur est parfois sérieusement limite. Pour ce qui est du rendu stylistique, on avouera que l’ami Wan parvient assez bien à nous transmettre ces ambiances sombres et flippantes dignes de RESIDENT EVIL. Il n’a cependant rien trouvé de mieux, pour rendre un effet de frénésie et de folie, que de nous faire subir ses crises de parkinsonisme pathétiques. Quant à la musique, mélange de techno et de metal industriel, elle sied au propos de SAW, mais n’est pas d’une créativité débordante pour autant.

Au final, un film plaisant si l’on n’est pas un public trop exigeant et qui contient quelques idées intéressantes, tombant souvent à l’eau en raison de la maladresse du réalisateur. Face au succès en salle de SAW, Lions Gate Films ont tout de suite sauté sur l’option oh combien exploitée de la suite, déjà bouclée et sortie en salle outre-Atlantique, mais qui, semblerait-il, ne soit pas beaucoup plus reluisante. 

 


 

SAW (USA – 2004)
Réalisé par James Wan
Avec Cary Elwes, Danny Glover, Monica Potter

Publié dans Movies

Commenter cet article

Arkham09 17/03/2007 13:43

3 étoiles? Tu est bien trop magnanime ;-)

Je vais te dire pourquoi je suis aussi violent dans ma critique sur allociné avec ce film: les 15-20 premières minutes sont bluffantes, un scénario enthousiasmant, une mise en scène sobre et efficace, et puis le néant: dès qu'on s'attarde sur le parcours du tueur et plus sur les 2 prisonniers ca devient n'importe quoi.

Pendant les 20 premières minutes je me suis dit que j'allais assister à tout ce que je recherche au cinéma: une réflexion transcendante basée sur la notion de bien et de mal, en excluant immédiatement toute tentavite moralisante.

Et au final ca donne quoi? cette chose pathétique filmé comme tu dis par un Parkinsonien qui a pour univers culturel les clips de MTV, qui sont visiblement à ses yeux les modèles indépassables de la réussite esthétiques, la dernière heure est un vrai naufrage.

La fin qu'on le veuille ou non est d'une confondante nullité, le tueur en série (toujours doté d'un esprit supérieur, bon qu'en on étudie un peu le sujet on est très loin de ça dans la réalité) est bien sur le grand gagnant, le tout accolé avec une morale à deux balles digne d'une publicité agence de voyage: "faut apprécier la chance qu'on a de vivre".

Quand t'as commencé à parler de Seven comme modèle j'ai eu très peur ;-), mais heureusement tu fais pas l'erreur de placer ce film au même niveau.

Juste une question: tu feras une critique de "Seven" dans les mois à venir, c'est mon film préféré réalisé ces 20 dernières années et je voudrais bien savoir ce que t'en pense.

Systool 17/03/2007 13:49

Hello Ark! J'ai bien compris que tu pensais à SAW... bah j'en ai fait une chronique parce que je l'ai vu récemment... en effet, c'est pas top et le 2 est encore pire... sinon j'ai vu SEVEN bien entendu ;-) et c'est un autre niveau, comme tu dis!Le plus souvent je fais des chroniques de film que je viens de voir donc je pense pas écrire un article sur SEVEN...

USA 24/02/2007 19:31

Et le II ? Tu l'as vu ? Ca donne quoi ? Pareil ? Non parcque moi j'ai vu le 1 et franchement je m'en suis moyenement remise. Comment tout ça peut sortir de la tête d'un seul homme ? Bon sinon oui ça tenait en haleine mais c'était trop sadique pour moi. Ca m'a horrifié du genre. Heureusement qu'une copine me l'avait filé en DVD parce que dans mon ciné il ont organisé une soirée SAW. Et cela m'a évité d'être tentée par la soirée monstrueuse :-) Oui donc , on pouvait visionner le 1 et le 2 à la suite. Je pense que si j'y étais allée je serais morte à l'heure qu'il est. Trop gore.
A bientôt.

Systool 24/02/2007 22:45

Ciao!Euh oui, j'ai vu le deuxième volet récemment... disons que c'est un peu la même chose - scénar, ficelles, musique, montage - en un tout petit peu plus gore, peut-être...

Eva 11/12/2006 12:31

C'est sûrement ridicule ce que je vais dire mais je n'ai jamais ovulu voir ce film (ni ses suites...) car j'ai peur d'avoir peur....J'avais prévenu que ce serait ridicule !Bonne journée !

Systool 11/12/2006 12:38

Bah la peur est une réaction tout à fait normale... je ne vois pas ce qu'il y a de ridicule :-DA+ Eva

Carine 06/12/2006 15:53

Le film n'est pas si mal mais ne laisse pas non plus un souvenir inpérissable. Il nous montre juste la cruauté humaine sous une de ses formes les plus intenses...Le concept lasse vite et on ne se pressera pas dans les salles obscures pour voir les 2 et 3 après avoir vu le 1 ...

Systool 06/12/2006 20:59

Oui, je suis bien d'accord... un film qui se laisse voir mais sans plus :-DCiao Carine et merci encore!

Youkou de Free :0077: 20/11/2006 20:18

en parlant de cet horrible film (horrible dans le sens, manger ces doigts tout le long!!)... le 3 est sorti...Losque tu dis que le deuxième volet est moins bon... non j'ai autant aimé, l'originalité est la même, reprise du suspens... pfff, ca faisait un bail que je n'avais pas tremblé autant... à part brain dead (mdr) il m'a fait vomir celui-là!!Bizz

Systool 20/11/2006 20:29

Coucou Youkou! Ah ben comme d'habitude, c'est une question d'avis... il n'en demeure pas moins qu'à mon avis, ce ne sont pas de grands films... et ceux qui se sont extasiés dessus sont les mêmes qui ont adoré SCREAM il y a dix ans... surtout une question de hype, à mon sens...Attention, je ne dis pas que c'est à chier, je dis juste qu'il serait exagéré de dire que SAW est le meilleur film de l'année 2005...