PUBLIC ENEMY : How you sell Soul to a soulless People who sold their Soul??? (chronique, 2007)

Publié le par Systool

Littéralement passé à l'as chez de nombreux chroniqueurs, c'est uniquement grâce à la clairvoyance de GT que j'ai appris qu'un nouvel album de PUBLIC ENEMY était paru. Ce manquement des médias se révèle assez symptomatique des priorités de la presse (même « alternative ») qui préfère parler des parutions plus juteuses mais dont la qualité fait souvent défaut. How you sell Soul to a soulless People who sold their Soul??? semble ainsi un titre plus que judicieux de la part des vétérans du hip hop ricain dont on ne vous fera pas l'affront de rappeler la longue et fabuleuse discographie, comprenant des classiques de la musique moderne tels que It takes a Nation of Millions to hold us back (1988) et Fear of a Black Planet (1990). On retrouve dans cette nouvelle livraison de Chuck D et ses potes les ingrédients qui ont assuré la longevité et le succès critique de PE : la fusion avec le rock ou la soul, ainsi que leur message socio-politique en faveur de la population afro-américaine, plus que jamais de rigueur. Un esprit ouvert mais une volonté sans compromission, comme le montrent leurs collaborations avec des formations telles que RAGE AGAINST THE MACHINE ou CYPRESS HILL. L'introductive « title track » décline une atmosphère assez festive, tout comme son pendant conclusif, mais bien vite, des guitares acérées viennent nous lacérer les tympans (Black is back). La formation new-yorkaise enchaîne avec les cuivres flamboyants de Harder than you think, souhaitant rétablir l'hégémonie créatrice de PUBLIC ENEMY (à défaut de la suprématie commerciale) dans le milieu du rap, gangréné par la violence à outrance et la superficialité. Ce sujet est par ailleurs abordé sur plusieurs titres, tels que Sex, Drugs & Violence (en compagnie de KRS One) ou encore Amerikan Gangster, son refrain désabusé et ses cloches solennelles à l'appui. Petite baisse de régime avec la répétitive Head wide shut, suivie par Flavor Man, la bien nommée plateforme du trublion old school Flavor Flav, membre éminent de PE qui a squatté les shows de télé-réalité sur VH1 ces dernières années (bel exemple de non-compromission commerciale...) et que l'on retrouve entre autres sur la démentielle Col-leepin...

cover-public-enemy-2007.jpg

Le voyage continue avec les chants féminins de The Enemy Battle Hymn of the Public et le funk de Escapism qui comprend également un solo de saxo. Vous voulez du gros riff? Jetez une oreille à Frankenstar. Vous préférez peut-être des ambiances plus décontractées? Dans ce cas, on ne saurait faire à moins de vous conseiller See something Say something. How you sell Soul... se poursuit avec The long and whining Road, dont les lyrics pastichent des titres de Bob Dylan tout en dressant un bilan des vingt années de carrière du groupe. L'album touche à sa fin avec la tonitruante Eve of Destruction, ses claviers pesants et sa guitare hard-rock, référence au titre contestataire de P.F. Sloan... Le caractère parfois redondant des paroles peut irriter (notamment le fait de répéter sans cesse qu'ils sont les numéro 1 et qu'ils vadrouillent depuis 20 ans), mais les (quasi-)quincas de PUBLIC ENEMY nous prouvent si besoin était qu'il faudra encore compter sur eux en matière de hip hop avec une âme et que les Kanye West et 50 Cent, protagonistes d'une guéguerre stérile et commerciale pour conquérir le sceptre rappologique, sont encore loin du sommet...

We like those gangsta rhymes...
Just make sure they don't corrupt our minds...
These rappers kill and thief...
A lot of times it's only make believe...

(PUBLIC ENEMY, Sex, Drugs & Violence)

 

4-stars-new.jpg

PUBLIC ENEMY – How you sell Soul to a soulless People who sold their Soul? (Slam Jamz, 2007)
Achat sur Amazon





metacritic.jpg












"Harder than you think"

  

Publié dans Hip Hop

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 25/09/2007 09:01

Je viens te faire un petit coucou matinal rien de tel que de regarder les blogs avec une tasse de café, tu viens je t'invitebisous à bientôtMariehttp://refletsdamour.skynetblogs.behttp://catelina.skynetblogs.behttp://lolita1.skynetblogs.behttp://maly17.skynetblogs.be

Systool 25/09/2007 13:51

Hello! Merci pour le passage... je vais faire de même très vite!!

Laurence 24/09/2007 22:44

Harder than you can think? Tu es sûr? Bon, je me suis remplie les oreilles en pensant, bisou et bonne rentrée...A propos, c'est quand la fin des études Doc'?

Systool 25/09/2007 13:50

Moi je pense rien, c'est le titre qui s'appelle ainsi ;-)La fin des études? Je termine mon dernier stage cette semaine... le temps de passer les derniers exas et on est en janvier 2008A+ Laurence!!!

Mic57 24/09/2007 22:06

Voici mon +5 j'espere que tu feras pariel !!!Tu peux verifier c'est sous le pseudo mic57600 laisse une trace te ton passage merci***************************http://mic57.boosterblog.com***************************`·.,¸¸,.·´->>>Si Tu veux etre dans mes +5 du jour tas cas me dire en coms `·.,¸¸,.·´->>>>>si tu veux dedans moi j'acceuille met il fo faire tous les jours !

Systool 25/09/2007 13:48

Merci pour ton +5, je te rends ça de suite...

Dominique 23/09/2007 22:59

Yes, je vais pouvoir resortir mes vieilles baskets à scratch !!

Systool 24/09/2007 07:45

Sage résolution :-)

nyko 22/09/2007 20:01

cet article sur P.E précédé de celui de Fantomas m'a fait pensé à l album "drums of death". si tu ne le connais pas, c'est un disque de Dj Spooky et Dave Lombardo. Ils sont accompagnés par l'excellent Vernon Reid (ex Living Color) à la guitare et Chuck D et Dalek au rap sur qques morceaux.Ca donne une sorte d'élelctro rap métal bien comme il faut.En tout cas belle réunion, n est ce pas ?

Systool 22/09/2007 20:25

Attends, tu m'intrigues, là... Lombardo, Dalek, Chuck D... ça m'intéresse! Je vais me renseigner! Merci Nyko!