BLACK MILK : Popular Demand (chronique, 2007)

Publié le par Systool

Lassé par Finding Forever, la dernière livraison du Gandhi chicagoan, alias Common, j'ai décidé de jeter mon dévolu sur un espoir de la scène hip hop de Detroit, à savoir Black Milk, rappeur et producteur dont le premier album, Popular Demand, paraît sur le label Fat Beats. Tributaire de la scène locale, que ce soit les atmosphères soul de la maison Motown ou encore les préceptes du maître rappologue J Dilla, refroidi il y a de cela une année, la musique de Black Milk opère un métissage sympathique qui évite les poncifs du gangsta rap sans verser pour autant dans des délires trop abstraits. Dès les premières notes de Popular Demand, le titre introductif de cet album homonyme, on est happé par les samples sensuels et chaleureux que le jeune homme nous délivre avec une joie communicative. Le premier single, Sound the Alarm, évolue sur un terrain plus urbain, à l'image de ses sirènes et de l'escalier de basse, mais dès la piste suivante, l'ami Curtis Cross (le vrai nom de Black Milk) revient à ses amours composées de voix féminines pitchées et de cuivres flamboyants, comme ceci est le cas sur Shut it down ou encore U, dédié fort à propos aux descendantes de Venus (= les femmes, faut suivre!). Black Milk a peut-être encore du lait (noir) derrière les oreilles, mais il faut dire qu'à 24 ans à peine, il fait preuve d'une belle maîtrise puisqu'à l'image de J Dilla ou Kanye West, il se charge à la fois de la musique et des paroles, cela va sans dire, avec un brio remarquable. Popular Demand a le mérite de compter des tracks succinctes, ne dépassant jamais les quatre minutes, ce qui permet à l'auditeur de conserver une écoute attentive du début à la fin. De plus, Black nous fait cadeau d'une poignée d'instrumentales, telles que Luvin' it et Play the Keys, qui font office de temps mort entre les morceaux rappés.

black-milk---popular-demand.jpg

Parmi les highlights, on citera les claviers rythmés et les claquements de doigts de Watch'em, l'escapade à trois de Three+Sum (que ce coquin de Black Milk aurait pris le soin de filmer) ou encore Action, où Cross est en bonne compagnie puisqu'il est épaulé par Slum Village, dont il a produit l'album éponyme en 2005. N'oublions pas One Song, qui regroupe toutes les caractéristiques de ce premier album : un flow rapide et tranchant, un beat svelte qui s'insinue dans nos oreilles frémissantes et ces vieux samples semblant tout droit sortis d'un album de James Brown. Quelques mots sur le CD bonus qui comprend à son tour quelques instrus soulful (Broken Wax) ou plus sombres (Pressure, Danger) que l'on pouvait retrouver sur l'EP paru en 2006, Broken Wax. Popular Demand se place comme l'un des meilleurs albums de hip hop de l'année, car malgré son aspect quelque peu redondant, il a su apporter un semblant de fraicheur et attirer l'attention sur l'un des représentants les plus prometteurs de la scène de Detroit. Qu'on se le tienne pour dit.

4-stars-new.jpg

Black Milk – Popular Demand (Fat Beats Records, 2007)


ilike-logo.gif





WWW...

le myspace de Black Milk 

le site de Fatbeats Records 


 


 
Le clip de "Sound the Alarm"

  

Publié dans Hip Hop

Commenter cet article

Julima 31/08/2007 14:02

Coucou Sys !J'aime bien la petite robe à rayures ;-) !Julima

Systool 31/08/2007 17:04

Hello Julima! Oui... malheureusement, Black Milk n'évite qu'à moitié les clichés du rap avec ce clip... :-)

Tuân 23/08/2007 14:29

Yes, Black Milk c'est du bon, du très bon même. Faut juste que je chope l'album, il doti faire bien plaisir. Big up pour la chronique, plus de HH, plus de sexe, plus de caca !Et si jamais tu veux me passer des chroniques de HH (vu que je tape pas trop dans ces eaux-là), je peux les publier et mettre un lien direct vers ton blog, aight ?Pis Desperado 2, c'était vraiment de la merde ! Putain !...Tong

Systool 23/08/2007 14:35

Hello Tuano! Ouais bien entendu tu peux mettre mes chroniques sur ton blog... vas-y seulement pour EL-P, DALEK et BLACK MILK... OUTKAST aussi... sauf que je préfèrerais que tu mettes genre la moitié de l'article sur ton blog et "la suite sur Le Gueusif" avec un lien vers l'article original...Sinon, ouais, Namus a pas trop aimé Desperado 2 non plus :-)

nyko 20/08/2007 23:48

pas mal mais je ne suis pas totalement concaincu. Niveau hip hop, j'attends plutôt avec impatience les sorties prochaines de BUCK 65, LOOK DAGGERS (avec le clavier deMARS VOLTA) et le 1er album solo de ROCKIN SQUATJe vais plutôt me réécouter en attendant le dernier BROTHER ALI (classique mais varié et efficace) et surout l'inépuisable dernière bombe de EL P

Systool 21/08/2007 10:46

Hello Nyko! Je suis content de te retrouver... je pense que BLACK MILK, c'est plutôt sympa à écouter de temps en temps mais ce n'est pas le même style que ceux que tu cites... et pour le El-P, il reste le meilleur album de hip hop que j'ai pu écouter cette année!

dr frankNfurter 18/08/2007 22:47

et bah je connaissais pas, va falloir que je me penche dessus ;)

Systool 19/08/2007 11:06

Why not?

Dominique 18/08/2007 14:41

ok, j'y cours chef !!soldat Baleine

Systool 18/08/2007 14:57

Dom ;-)