Haruki Murakami : Les Amants du Spoutnik

Publié le par Systool

Une constante chez Murakami est ce sentiment de désarroi, de vide qu'éprouvent les personnages de ses romans, des êtres solitaires en proie à un amour forcément puissant, mais souvent impossible. Les Amants du Spoutnik, paru en 2003, n'echappe pas à la règle. K est amoureux de Sumire, une jeune fille caressant le rêve de devenir écrivain. Ils sont bons amis et celle-ci n'hésite pas à l'appeler en pleine nuit pour lui poser des questions farfelues. Elle n'éprouve cependant pas les mêmes sentiments pour lui. C'est plutôt sa rencontre avec une quadragénaire mystérieuse, prénommée Miu, qui va chambouler son existence et la scribouillarde compulsive mais inexpérimentée qu'est Sumire va sombrer dans un idéalisme béat et total envers cette femme mariée cachant un terrible secret.

murakami-spoutnik.jpg

Un triangle amoureux classique, me direz-vous! A vrai dire, raconter brièvement la trame d'un roman du Japonais n'est jamais vraiment compliqué. Au contraire, les situations (et les personnages) semblent souvent quelconques. C'est le traitement des sentiments qui importe véritablement, Murakami esquissant avec brio la problématique au moyen de son style subtil et de prime abord neutre, mais qui recèle un admirable sens de la poésie. Tels des satellites, les trois personnages vont graviter dans l'espace suivant une trajectoire divergente : K, le jeune instituteur esseulé et narrateur, Sumire la volubile artiste et Miu, qui livrera ses secrets à la jeune fille, au prix de la perdre définitivement. On notera par ailleurs chez Miu certains traits qui font penser à la schizophrénie : cette sensation d'être « destructurée » ou « scindée en deux », notamment, qui prend tout son sens lorsque l'on apprend son histoire.

Haruki Murakami insuffle comme souvent une dimension onirique qui fait perdre le sens des réalités à ses protagonistes (et accessoirement au lecteur), perdus dans les paysages scintillants mais rudes d'une île grecque où ils se retrouvent au milieu du récit. Il s'agit encore une fois d'un coup de maître de la part d'un auteur qui accumule méticuleusement les chefs-d'oeuvre comme des perles sur un collier et en qui de nombreux spécialistes voient un futur Prix Nobel. Parés au décollage?


Haruki Murakami – Les Amants du Spoutnik (éditions de poche 10/18)


A LIRE EGALEMENT...

une chronique de "Au Sud de la Frontière, à l'Ouest du Soleil"


WWW...

le site officiel de Murakami

Publié dans Books

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

herwann 13/09/2007 13:05

Yep j'ai également adoré tout comme "Au Sud de la Frontière, à l'Ouest du Soleil" mais je bute un peu sur le pavé de la chronique de l'oiseau à ressort

Systool 13/09/2007 17:07

Idem, Herwann... je l'ai acheté il y a plus d'une année, mais toujours pas lu...

Bif 08/09/2007 13:33

Ah oui, en effet... Je suis confus de ma confusion... (un peu distrait en ce moment, ce qui me vaut quelques points de suture... je crois que j'ai besoin de repos..... :-) ). En tout cas, j'ai offert les Marginalia de Poe à un copain (je ne les ai pas encore lues) et j'ai vu quelques bons titres dans la même collection, dont Le journal d'un opiomane, Lire au cabinet  (d'Henry Miller), ou Jack L'Eventreur (de Desnos)... Voilà... A bientôt!

Systool 08/09/2007 13:40

Hello Bif! Pas grave pour la confusion, ça arrive... merci pour l'info sur cette collection, je vais checker ça...

Systool 03/09/2007 16:36

Bif : Attention, Bif, il ne s'agit pas du même Murakami... celui dont tu parles, c'est Ryu, sauf erreur... tandis que celui sur ce blog, c'est Haruki... une approche assez différente, en fait!

bif 03/09/2007 16:11

Hello! Aïe, j'ai pris du retard pendant les vacances, il va me falloir un peu de temps pour lire tous ces articles!... En tout cas, je retenterai l'expérience Murakami. J'ai lu les Bébes de la consigne automatique il y a quelques temps, et l'univers est glaçant... Je note celui-ci pour l'avenir!... A bientôt!

Asia :0026: ( aka Naive ) 16/08/2007 17:30

Coucou ! Comprenant qu'il était temps que je recommence des achats littéraires, j'ai failli craquer sur celui-ci. Puis finalement, ne connaissant pas l'auteur, j'ai choisi de commencer par lire " Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil ".Mais concrètement, j'ai aussi craqué pour d'autres livres, et notemment un qui se nomme " Serpents et piercings " d'une toute jeune nouvelle auteur japonaise, nommée Hitomi Kanehara.Bref, ca fait du bien de venir trainer dans le coin pour avoir des idées de lecture.* M'en vais aller faire un tour pour voir si tu causes d'AnnScott *

Systool 16/08/2007 17:55

Hello Asia! Comme tu vois, j'ai également fait une chronique sur "Au Sud de la Frontière..."J'espère que tu y trouveras ton bonheur